Catégorie : Bibliothèque Diderot de Lyon

Tous les messages écrits par la BDL ou parlant de ses fonds

0

Arthur Rackham ou l’art de peindre les fées

La Bibliothèque Diderot de Lyon a acquis récemment, afin d’enrichir sa collection de livres pour la jeunesse, un très bel exemplaire de La Belle au bois dormant, publié chez Hachette en 1920. Cette acquisition nous a donné l’occasion de nous pencher sur le peintre aquarelliste et illustrateur anglais Arthur Rackham (1867-1939) qui l’a illustré. Une vie consacrée à l’illustration Dessin réalisé par N. Kabac d’après une lettre d’Arthur Rackham datée du 26 octobre 1909 et publiée dans...

0

Les œuvres d’un mathématicien du Grand Siècle : Joseph Sauveur

Le catalogage des manuscrits du fonds Éducation de la Bibliothèque Diderot de Lyon a permis de retrouver plusieurs manuscrits des œuvres d’un des principaux mathématiciens de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle. Joseph Sauveur (1653-1716) est un mathématicien et physicien français qui travailla essentiellement sur l’acoustique et les ondes. Professeur de mathématiques au Collège de France en 1686 puis membre...

0

Histoire d’un livre ou histoires autour d’un livre ?

Un livre quelconque en Première Réserve ? Au hasard du catalogage systématique d’une des plus belles collections de la Bibliothèque Diderot de Lyon, la Première Réserve, collection de livres rares et précieux mise en place dès les débuts du Musée pédagogique, nous faisons une découverte curieuse : un livre imprimé très abîmé, simplement broché, daté de 1938, un livre qui n’est ni rare, ni beau : Marie Walewska : « l’épouse polonaise » de Napoléon du comte d’Ornano… Il est rare de trouver...

0

Quelques journaux des écoles Freinet

Témoin d’une des formes d’éducation novatrice du XXe siècle, la Bibliothèque Diderot de Lyon possède un petit fonds de journaux scolaires provenant d’écoles  suivant la pédagogie Freinet. Tous datent des années cinquante et soixante. Des objets bibliographiques de peu de prix Malgré leur caractère patrimonial, ces journaux sont peu remarquables extérieurement : de petit format, très courts (toujours moins d’une vingtaine de pages), imprimés sur du papier d’assez mauvaise qualité,...

Madame d'Aulnoy, gravure 0

Les contes de fées de Madame d’Aulnoy : la recette d’un succès littéraire et éditorial

Lorsque Madame d’Aulnoy fait paraître en 1697 Les Contes des fées, suivis l’année suivante des Contes nouveaux ou Les fées à la mode, elle connaît un vif succès éditorial. La Bibliothèque Diderot de Lyon possède une réédition complète de ces contes, imprimée en 1742 [cotes 2RA 4385 et 2RA 4386]. Dans un précédent billet (<Madame d’Aulnoy et le conte de fées littéraire>), notre intérêt s’est porté sur la vie de la conteuse, sur le cadre éditorial dans lequel se sont glissés...

Madame d'Aulnoy, gravure 0

Madame d’Aulnoy et le conte de fées littéraire

Madame d’Aulnoy (165?-1705), aujourd’hui oubliée du grand public, était une conteuse prolifique : elle écrivit vingt-six contes. Très appréciés en son temps, ses contes avaient autant de succès voire plus que ceux de Charles Perrault. Dans la première moitié du XVIIIe siècle, les contes de Madame d’Aulnoy furent réimprimés cinq fois et ceux de Charles Perrault quatre fois. Aussi semble-t-il juste de l’extraire de l’ombre de ce dernier. Les collections patrimoniales...

0

L’art de nager de Melchisédech Thévenot

L’art de nager, avec des avis pour se baigner utilement est un livre de Melchisédech Thévenot (1620-1692), paru initialement en 1696. La bibliothèque en possède une édition de 1782, dans une demi-reliure de chagrin vert ; la mention « Collection D. Louvet » est estampée à chaud sur le premier plat en percaline. D. Louvet serait quincailler et marchand de couleurs de Clichy-la-Garenne, établi sous l’enseigne « À la Serpe d’or »....

0

Le piratage des Œconomies royales

La contrefaçon en édition littéraire relève souvent de la simple économie : la production d’une œuvre à moindre coût. Les Œconomies royales, un étrange et singulier mémoire qui mêle le vrai et le faux, ont été réimprimés frauduleusement après la mort de leur auteur. Ces contrefaçons ont contribué à solidifier le mythe autour d’Henri IV et Maximilien de Béthune, duc de Sully. L’édition des 3 V verts… Après l’assassinat d’Henri IV en 1610, la carrière...

0

Élisée Reclus : un homme aux multiples facettes

Dans un précédent billet, c’est la facette la plus connue d’Élisée Reclus (1830-1905) celle du géographe savant-voyageur qui a été explorée à travers son œuvre (voir <https://bibulyon.hypotheses.org/8614>). Dans celui-ci, ce sont des côtés plus méconnus du personnage qui sont mis en lumière par le biais d’ouvrages issus des fonds patrimoniaux de la Bibliothèque Diderot de Lyon. Le libertaire L’œuvre d’Élisée Reclus porte la marque de sa pensée politique. Cette dernière lui a valu...

0

Élisée Reclus : le géographe savant‑voyageur

Dans la première moitié du XIXe siècle, s’opposent encore deux figures du géographe : le sédentaire ou savant de cabinet et l’homme de terrain, explorateur. Élisée Reclus (1830-1905) est représentatif d’une nouvelle figure : le géographe savant-voyageur. Son œuvre est abondante (plus de 30 000 pages publiées). La Bibliothèque Diderot de Lyon possède dans ses fonds patrimoniaux un grand nombre de ses ouvrages. Face à la surabondance de l’œuvre d’Élisée Reclus, seule une partie a été tirée de l’oubli....