Interfaces Site

0

Élisée Reclus : un homme aux multiples facettes

Dans un précédent billet, c’est la facette la plus connue d’Élisée Reclus (1830-1905) celle du géographe savant-voyageur qui a été explorée à travers son œuvre (voir <https://bibulyon.hypotheses.org/8614>). Dans celui-ci, ce sont des côtés plus méconnus du personnage qui sont mis en lumière par le biais d’ouvrages issus des fonds patrimoniaux de la Bibliothèque Diderot de Lyon. Le libertaire L’œuvre d’Élisée Reclus porte la marque de sa pensée politique. Cette dernière lui a valu de nombreux exils. Tout d’abord en 1851, à la suite du coup d’État de Louis‑Napoléon Bonaparte, les convictions républicaines d’Élisée Reclus le contraignirent à s’exiler avec son frère Élie par crainte de représailles. En 1864, Élisée et Élie Reclus durcirent leurs convictions politiques en rejoignant l’Association internationale des travailleurs (AIT) ou Première Internationale, fondée à Londres le 28 septembre 1864. L’AIT fut créée par des travailleurs et des militants français, anglais, allemands et italiens,...

0

Le fonds Raymond Tripier

Parmi les médecins lyonnais de renom figurent les frères Tripier, Raymond (1838-1916) et Léon (1842-1891). Ce premier billet de l’été sera consacré à Raymond Tripier dont la bibliothèque universitaire conserve un important fonds manuscrit. Louis-Joseph Raymond Tripier et son frère Léon sont les fils d’un médecin de Bourgoin dans l’Isère. Raymond Tripier l’aîné, débute sa carrière médicale en 1858 comme interne des...

0

Élisée Reclus : le géographe savant‑voyageur

Dans la première moitié du XIXe siècle, s’opposent encore deux figures du géographe : le sédentaire ou savant de cabinet et l’homme de terrain, explorateur. Élisée Reclus (1830-1905) est représentatif d’une nouvelle figure : le géographe savant-voyageur. Son œuvre est abondante (plus de 30 000 pages publiées). La Bibliothèque Diderot de Lyon possède dans ses fonds patrimoniaux un grand nombre de ses ouvrages. Face à la surabondance de l’œuvre d’Élisée Reclus, seule une partie a été tirée de l’oubli. Portrait d’Élisée Reclus à l’âge de 19 ans. Ce portrait a été dessiné par le peintre d’histoire Eugène Devéria (1808-1865), il est issu du premier tome de la Correspondance d’Élisée Reclus publié en 1911 (cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 01735). Portrait d’Élisée Reclus réalisé pendant sa détention en 1871. Cette photo est extraite du deuxième tome de la Correspondance d’Élisée Reclus...

0

Le Libro de abacho, la première arithmétique commerciale

En 2010 la famille Itard fait don à la bibliothèque universitaire Lyon1 de la collection sur l’histoire et l’enseignement des mathématiques constituée par Jean et Gilles Itard. Cet ensemble est déposé à la bibliothèque universitaire de mathématiques. L’ouvrage le plus ancien du fonds est un post incunable, Le livre d’abaque de Pietro Borghi imprimé à Venise le 10 décembre 1501 par Jean...

0

Fête offerte à M. Guérard : un livre unique ?

La Bibliothèque Diderot de Lyon possède dans ses collections Éducation un beau livre relié en maroquin vert avec double filet doré sur les chants et festons sur les chasses, enserré dans un étui lui-même en maroquin vert. Les tranches sont dorées, les gardes collées sont en papier marbré peigné typique du XIXe siècle. Sur le dos à cinq nerfs est estampé à chaud ce titre : Fête à Monsieur Guérard. Cinquantenaire barbiste 1881. Cette reliure est signée Victor Champs, un relieur célèbre de la fin du XIXe siècle (1844-1912). Enfin, le corps du texte est imprimé sur un parchemin de belle qualité de type vélin.   Un exemplaire unique Cette Fête offerte à M. Guérard par ses anciens élèves à l’occasion de son cinquantenaire barbiste célébré à Sainte-Barbe des Champs. Le 1er mai 1881 est présentée comme un exemplaire unique offert à M. Guérard. Les archives municipales de Fontenay-aux-Roses et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg...

0

Dimitri Mendeleev et la classification périodique

L’Unesco a déclaré l’année 2019, « Année internationale du tableau périodique des éléments », Il s’agit de la classification des éléments chimiques. Pour tous les lycéens cela évoque un grand tableau présent dans toutes les salles de chimie et reproduit dans tous les manuels. Une recherche d’images sur internet en montre de très nombreuses reproductions, avec des mises en pages diverses, plus ou moins...

Deux atlas concurrents 0

Innovation et rivalité : le marché cartographique du siècle d’or néerlandais

À Amsterdam, centre du monde de la production cartographique au XVIIe siècle, les maisons d’édition dominent le marché cartographique. La Bibliothèque Diderot de Lyon conserve deux atlas hollandais qui illustrent non seulement les frontières géopolitiques, mais aussi la concurrence éditoriale de ce marché lucratif. Le premier est un grand in-folio en deux tomes comprenant deux cent trente-six cartes aquarellées. Atlas, ou représentation du monde universel et des parties d’icelui (Mercator et Hondius, 1633) est la sixième édition française augmentée et corrigée d’après l’originale en latin de 1595. Le deuxième, Le Theatre du monde (Blaeu, 1643-1645 ; voir le billet de blog dédié sur Interfaces), est un grand in-folio en quatre tomes, composé de six cents cartes colorées. Il est aussi une édition française d’un atlas traduit en plusieurs langues pendant le siècle d’exploration et d’agrandissement du monde et de ses empires. Ces deux atlas sont l’aboutissement du développement cartographique qui prend racine au XVIe siècle. Comitat Flandria, dans Theatre...

0

Edmond Perrier : une vision « coloniale » de la zoologie

Jean Octave Edmond Perrier (1844-1921) a profondément marqué la zoologie et influencé la sociologie. Ses deux ouvrages majeurs, conservés dans le fonds ancien de la BU en témoignent. Il s’agit d’une part de son grand Traité de Zoologie, et d’autre part d’un opus intitulé : Les colonies animales et la formation des organismes. Nous présenterons les deux ouvrages de manière synergique, en...

Figure CLXIV 0

Philosophie naturelle et progrès du savoir : un cours manuscrit de Jean Dominique Campi

Les collections Éducation de la Bibliothèque Diderot de Lyon recèlent un texte de philosophie naturelle sur la physique particulière, rédigé en 1739 par Dominique Campi, lecteur de philosophie au collège Clémentin de Rome. Ce collège, fondé en 1595 par la congrégation des Somasques, était très prestigieux dans la Rome des XVIIe et XVIIIe siècles. Il accueillait la jeunesse noble romaine et étrangère, tel Prosper-Laurent Lambertini, né d’une des plus anciennes familles patriciennes de Bologne, futur pape Benoît XIV. Un texte pédagogique Il s’agit d’un manuscrit en latin, langue de communication universelle du savoir, et de grand format, celui dévolu aux usuels et aux traités de connaissances. D’une écriture régulière, bien lisible, très peu abrégé, structuré en chapitres, ce devait être le texte d’un enseignement dispensé à cette jeunesse noble par Jean Dominique Campi, peut-être mis à disposition pour l’étude à la bibliothèque....

2

Astronomia instaurata de Copernic

L’exposition « La tête dans les étoiles » organisée par la BU Lyon1 pour la 9ème édition du Festival Science et Manga, présente des ouvrages du fonds ancien et en particulier l’exemplaire d’Astronomia instaurata, la troisième édition de De revolutionibus orbium coelestium (Des révolutions des sphères célestes) conservée dans les collections de la bibliothèque. La première édition du De revolutionibus orbium coelestium fut publiée...