Interfaces Site

Figure CLXIV 0

Philosophie naturelle et progrès du savoir : un cours manuscrit de Jean Dominique Campi

Les collections Éducation de la Bibliothèque Diderot de Lyon recèlent un texte de philosophie naturelle sur la physique particulière, rédigé en 1739 par Dominique Campi, lecteur de philosophie au collège Clémentin de Rome. Ce collège, fondé en 1595 par la congrégation des Somasques, était très prestigieux dans la Rome des XVIIe et XVIIIe siècles. Il accueillait la jeunesse noble romaine et étrangère, tel Prosper-Laurent Lambertini, né d’une des plus anciennes familles patriciennes de Bologne, futur pape Benoît XIV. Un texte pédagogique Il s’agit d’un manuscrit en latin, langue de communication universelle du savoir, et de grand format, celui dévolu aux usuels et aux traités de connaissances. D’une écriture régulière, bien lisible, très peu abrégé, structuré en chapitres, ce devait être le texte d’un enseignement dispensé à cette jeunesse noble par Jean Dominique Campi, peut-être mis à disposition pour l’étude à la bibliothèque....

2

Astronomia instaurata de Copernic

L’exposition « La tête dans les étoiles » organisée par la BU Lyon1 pour la 9ème édition du Festival Science et Manga, présente des ouvrages du fonds ancien et en particulier l’exemplaire d’Astronomia instaurata, la troisième édition de De revolutionibus orbium coelestium (Des révolutions des sphères célestes) conservée dans les collections de la bibliothèque. La première édition du De revolutionibus orbium coelestium fut publiée...

Détail page de titre 0

Sous l’emblème la presse : ce que les poèmes d’Aneau disent du livre lyonnais au XVIᵉ siècle

Barthélémy Aneau est un humaniste lyonnais de la Renaissance, figure importante en son époque, relativement oubliée aujourd’hui, bien que la recherche universitaire se soit penchée sur lui au cours des dernières décennies et ait commencé à le réhabiliter. Il fut un grand éducateur, principal du collège de la Trinité (premier établissement municipal et laïc à Lyon). Cet aspect de sa personnalité est sans doute indissociable de sa pratique scripturaire : lui qui condamnait la poésie comme ne valant pas la rhétorique écrivit néanmoins de la poésie, sans doute dans un but pédagogique, ses vers devaient en effet instruire le lecteur. Il en est de même de son théâtre, et de l’unique roman qu’il écrivit avant sa mort violente en 1561, sans doute liée à ses affinités avec la Réforme. La Bibliothèque Diderot de Lyon possède un exemplaire des Picta poesis, petit recueil de poésie emblématique à l’intention résolument didactique. Aneau avait justement traduit les Emblèmes d’Alciat,...

0

Les cours de physique et de chimie de Nicolas Deguin

On l’a oublié mais Nicolas Deguin a certainement été un personnage bien connu à Lyon dans la première moitié du XIX° siècle. La bibliothèque universitaire conserve plusieurs exemplaires de ses cours de physique et de chimie.  Nicolas Deguin né à Autun en 1809, il meurt à Besançon en 1860. Il entre à l’école normale en 1828, il est reçu à l’agrégation de...

Jean Cousin, L'art de dessiner, détail d'une planche sur les proportions 0

L’art de dessiner par Jean Cousin le Jeune

Les fonds Éducation de la Bibliothèque Diderot de Lyon sont bien loin de ne compter que des manuels scolaires… On y trouve des disciplines variées notamment des cours de dessin. Apprendre à dessiner le corps humain auprès d’un maître, voilà ce que propose L’art de dessiner, réédité d’après l’œuvre de Jean Cousin le Jeune à la fin du XVIIIe siècle. Ce cours est richement illustré : il se compose de trente-trois planches gravées dans un format oblong, représentant le corps dans différentes postures, incluant des croquis de l’homme, de la femme et de l’enfant. Une unité de mesure : le nez Les proportions sont enseignées à l’aide de figures géométriques, cependant l’unité de mesure la plus récurrente n’est pas le centimètre mais le nez. En effet, les longueurs sont données par comparaison à une partie du corps qui sert de référence, le plus souvent le nez ou la tête. Par exemple, la largeur des hanches correspond à « deux grandeurs...

0

Les revues anciennes d’anatomie

Nous terminons cette série de billets consacrés aux fonds anciens d’anatomie par une présentation des revues de la BU Lyon1 car les collections d’anatomie ne se limitent pas seulement aux ouvrages. La Bibliothèque Universitaire compte aussi dans ses collections un patrimoine riche en revues. Des périodiques rares que peu de bibliothèques françaises possèdent. En effet, le Catalogue collectif des bibliothèques de l’enseignement...

Détail frontispice BilderAkademie 0

Bilder-Akademie : un cabinet de curiosités imprimé

Au XVIIIe siècle en Allemagne, Johann Sigmund Stoy publia une encyclopédie illustrée conçue dans le dessein de nourrir « un esprit sain et un cœur noble » pour les enfants des Lumières. Imprimée entre 1780 et 1784 en neuf parties, offrant un cours de formation de cinquante-deux semaines, la Bilder-Akademie für die Jugend [L’académie d’images pour la jeunesse] comprenait deux volumes in-octavo de texte et cinquante-deux planches de gravures sur cuivre. Elle était censée moderniser les approches pédagogiques afin de les rendre plus ludiques. Voici ce qui la rend singulière : les enfants devaient découper les images de l’Akademie, les coller sur des cartons et ensuite organiser ces cartons dans des compartiments dédiés, le monde tout entier était ainsi déposé dans une boîte d’images. Frontispice : Livre ouvert, entourée par des putti, Clio entrouvre un rideau pour dévoiler des tableaux de scènes de l’Ancien Testament, toutes scènes qui se trouvent dans l’Akademie. Autour d’eux se trouvent le manuel scolaire de Basedow,...

0

De humani corporis fabrica de Vésale

L’exposition « L’anatomie, de Vésale à la 3D » organisée par la BU Lyon1 a été l’occasion de mettre à l’honneur et de présenter au public le magnifique exemplaire du De humani corporis fabrica des collections anciennes de l’Université.                                     Cet ouvrage fondateur de l’anatomie moderne paraît...

Gravure de mode, Journal des Demoiselles, vol.1856, n°II 0

Le Journal des Demoiselles

La Bibliothèque Diderot de Lyon dispose, au sein de sa collection de livres anciens, d’une série du périodique le Journal des Demoiselles, paru de 1833 à 1922. On trouve ainsi une liste quasiment exhaustive des exemplaires sortis entre 1833 et 1890. Ce journal, destiné aux jeunes adolescentes de quatorze à dix-huit ans des classes aisées de la société française, s’inscrit dans le domaine de la presse de jeunesse et au sein du thème de l’éducation dans lequel se spécialise la Bibliothèque Diderot de Lyon. La page de garde du journal de 1833 à 1853 présente un rassemblement de divers objets qui reflètent les occupations de la demoiselle. Fondé en 1833 et géré tout au long de son existence par la famille Thierry, le Journal des Demoiselles apparaît au cours de la monarchie de Juillet, période d’essor considérable pour la presse et en particulier...

0

Isidore Geoffroy Saint-Hilaire et la classification anatomique des monstres

Nous poursuivons la découverte des ouvrages d’anatomie avec ce traité des monstruosités, des variétés et des vices de conformation. La tératologie – étymologiquement « étude des monstres » – représente une branche particulière de l’anatomie animale et humaine, dévolue aux malformations embryonnaires. Ces dernières sont connue et décrites depuis la plus haute Antiquité, mais leur étude rationnelle débute seulement Interfaces/fonds anciens BU LyonMore Posts