Quand les Européens découvrent Montréal

Giovanni Battista Ramusio (1485-1557), secrétaire du Conseil des Dix à Venise et personnage important dans la diffusion d’informations sur le Nouveau Monde, fait paraître à partir de 1550 Delle Navigationi et viaggi. La BIU possède des éditions différentes de ces trois recueils de voyages.

Le troisième volume appartient à une édition rare, celle de 1556. G.B. Ramusio y raconte en particulier l’expédition de Giovanni da Verrazano financée par des banquiers lyonnais d’origine italienne et intéressés par la découverte d’une nouvelle route de la soie. Cette expédition découvrit la baie de New-York.

 

Fig. 1 : Gros plan sur la rencontre entre Jacques Cartier et les Iroquoiens

 

Il décrit également l’arrivée de Jacques Cartier à Hochelaga en Nouvelle-France en 1535. La gravure intitulée « La Terra de Hochelaga Nella Nova Francia » représente la rencontre amicale entre les Occidentaux et les Iroquoiens (fig. 1). On peut y voir des Indiens portant sur leurs dos des marins fatigués. Elle donne à voir pour la première fois la situation du Mont Royal, nom donné par Jacques Cartier à cette colline qui domine Hochelaga, et une représentation de ce village, aujourd’hui Montréal. Cette gravure, comme toutes celles du recueil, est de Gioacomo Gastaldi, important cartographe vénitien du XVIe siècle et cosmographe officiel de la République.

 

Fig. 2 : La terra de Hochelaga… (p. 447). Photo libre de droits publiée sur Wikipédia

 

L’image est composée de deux types de représentations : un paysage contextualisé qui se veut « réaliste » et un plan schématique de la ville. Ce plan s’appuie sur le Bref récit et succincte narration de la navigation faite en 1535 et 1536 remis par Jacques Cartier à François Ier en 1545. En voici deux extraits : « La dicte ville est toute ronde, et cloze de boys, à troys rencqs, en façon d’une piramide, croisée par le hault, ayant la rengée du parmy en façon de ligne perpendiculaire1 » ; « Et […] n’y a en icelle ville qu’une porte et entrée […] Il y a dedans icelle ville environ cinquante maisons2». L’image (fig. 2) reproduit ces propos : une structure ronde, une seule entrée, cinquante feux représentant cinquante foyers.

 

Ramusio, Giovanni Battista (1485-1557)

Terzo volume delle navigationi et viaggi, nel quale si contengono le navigationi al Mundo Nuovo, alli Antichi incognito, fatte da Don Christoforo Colombo Genovese,[…]la prima volta da Bertoni & Normandi, Et dipoi da Giovanni da Verrazzano Fiorentino, & dal Capitano Jacques Cartier… In Venetia nella stamperia de Giunti, l’anno MDLVI, 1556.

Cote BIU Lsh : 2283/3

  1. Cartier, Jacques (1491-1557). Bref récit et succincte narration de la navigation faite en MDXXXV et MDXXXVI par le capitaine Jacques Cartier aux îles de Canada, Hochelaga, Saguenay et autres : Réimpression figurée de l’édition originale rarissime de MDXLV… Paris : Librairie Tross, 1863 ; p. 23. []
  2. Ibid. p.24.
    Édition reproduite dans Gallica
    Édition originale conservée à la Bibliothèque Mazarine, Paris ; voir dans leur catalogue []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.