L’anatomie de Galien dans des éditions lyonnaises du XVIème siècle

  • Galien os 36150
  • Galien muscle36150_2
  • 2023_SCI_Galien47
  • 2023_SCI_Galien44
  • 2023_SCI_Galien50
  • 2023_SCI_Galien53
  • 2023_SCI_Galien55

La bibliothèque universitaire conserve dans ses collections patrimoniales des éditions lyonnaises des ouvrages de Galien. Ce billet est consacré à trois traités d’anatomie imprimés au XVIème siècle, période où Lyon connait une intense production éditoriale et se distingue de Paris en privilégiant les traductions en français avec une volonté affirmée de mettre à la portée d’un large public les œuvres des grands savants de l’Antiquité.

Les traités présentés sont :

Anatomie des os du corps humain traduit en français par Jean Canappe, publié chez Estienne Dolet en 1541.

Du mouvement des muscles, livres deux par Jean Canappe, publié chez Estienne Dolet en 1541.

Administrations anatomiques, traduites en français par Jacques Dalechamps, imprimés par Pierre Roussin en 1572.

Claude Galien. Anatomie des os du corps humain 1541.Claude Galien. Administrations anatomiques, 1572Claude Galien. Du mouvement des muscles, livres deux, 1541Galien de Pergame (129-201 environ)

Claude Galien est né à Pergame en Asie Mineure, c’est dans sa ville natale qu’il effectue ses études de philosophie et de médecine qu’il poursuivra ensuite à Alexandrie avant de voyager dans différents pays du bassin méditerranéen pour suivre les leçons des meilleurs médecins de son époque. De retour dans sa ville de Pergame, il devient le médecin des gladiateurs ce qui lui permet de se perfectionner en chirurgie. En 164, il arrive à Rome, devient le médecin de l’empereur Marc-Aurèle et dispense des cours au Temple de la Paix. Lors de ses leçons publiques Galien procède à de nombreuses démonstrations anatomiques, il pratique la vivisection mais utilise aussi des cadavres pour étudier l’ostéologie. Galien est le premier physiologiste et le tout premier créateur de la médecine expérimentale. Si sa description du système nerveux est précise, en revanche, c’est dans le foie qu’il localise le centre de la circulation du sang. Dans De humani corporis fabrica libri septem Vésale corrigera de nombreuses erreurs du médecin de Pergame en disséquant des corps humains et démontrera par exemple que la mandibule chez l’homme est composée d’un seul os, et non pas de deux et que le foie humain n’est pas constitué de quatre ou cinq lobes. La thérapeutique de Galien est essentiellement diététique et médicamenteuse, ainsi c’est lui qui donne la liste des ingrédients pour confectionner la thériaque et fonde la « pharmacie galénique ». Sa philosophie basée sur l’essence divine du corps humain lui vaudra la reconnaissance de l’Eglise et son enseignement demeura incontesté jusqu’à la Renaissance.

Deux opuscules de l’anatomie dite mineure de Galien

Claude Galien. Anatomie des os du corps humain, 1542

Marque typographique de Dolet & Devise “« Durior est spectatae virtutis, quam incognitae conditio », « Il ne peut être de vraie vertu que celle qui a été éprouvée. »

 

Soucieux d’enseigner l’anatomie à ses élèves, Galien rédige pour eux, dès les années 162-166, un ensemble de traités sur l’anatomie des os, des nerfs et des vaisseaux et un peu plus tard vers 175, l’Anatomie des muscles. Parmi les ouvrages reçus en don de Jacques Pierre Pointe (1787-1860), la bibliothèque universitaire conserve un recueil qui rassemble, Anatomie des os du corps humain et Du mouvement des muscles, livres deux traduits en français par Jean Canappe, médecin au Collège de Médecine de Lyon. Les deux traités furent publiés en 1541 par Estienne Dolet au moment où il s’installa à son compte rue Mercière et décida, pour rentabiliser son entreprise, de favoriser l’impression d’ouvrages en langue française. L’anatomie des os est essentiellement humaine, tandis que celle des muscles s’appuie sur des dissections effectuées sur des singes. Les deux traités conservent l’ordre traditionnel a capite ad calcem dans la description des os et des muscles. Ils ne contiennent aucune illustration.

 

 

Des Administrations anatomiques

C’est à Jacques Daléchamps (1513-1588) médecin à l’hôtel-Dieu de Lyon que l’on doit la version française de cet ouvrage de Galien, publié en 1572 à Lyon par l’imprimeur libraire Pierre Roussin. Un portrait frontispice du médecin traducteur se trouve après la préface lacunaire de l’exemplaire conservé dans le fonds ancien de la BU.

Claude Galien. Administrations anatomiques, 1572

Jacques Dalechamps. Portrait frontispice

Des quinze traités initiaux qui composaient Des Administrations anatomiques, neuf seulement ont été retrouvés. Dans les cinq premiers livres, Galien décrit les muscles et le fait à partir de vivisections. Le sixième livre concerne les organes de la digestion chez les singes, les ours, les chevaux et les ruminants, Galien les répertorie selon leur similitude avec ceux de l’homme. Dans le septième traité, il insiste beaucoup sur le cœur qui selon lui n’est pas un muscle, le huitième livre traite du poumon et des organes qui se trouvent dans le thorax et le neuvième est dédié au cerveau et à la moelle épinière, il en fait une description très précise. L’ouvrage de format in 8 contient, avant le début du premier livre, les figures de divers instruments utilisés par le médecin de Pergame pour « anatomiser ».

Claude Galien. Administrations anatomiques, 1572

Figures de divers instruments

Claude Galien. Administrations anatomiques, 1572

Livre 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le galénisme sera mis à mal par les critiques de Vésale et la découverte, en 1628 par William Harvey, de la circulation du sang, les principes de Galien imprègneront longtemps la médecine humaniste occidentale.

Article rédigé par Livia Rapatel BU Lyon 1

Sources:

Galien, Claude; Canappe, Jean. Anatomie des os du corps humain . Lyon, Estienne Dolet, 1541. Disponible en ligne [consulté le 16 novembre 2023]

Galien, Claude; Canappe, Jean. Du mouvement des muscles, livres deux. Lyon, Estienne Dolet, 1541.Disponible en ligne [consulté le 16 novembre 2023]

Galien, Claude; Daléchamps, Jacques. Administrations anatomiques. Lyon, Pierre Roussin, 1572. Disponible en ligne [consulté le 16 novembre 2023]

Bibliographie :

Boucher, Alain. « L’édition anatomique lyonnaise au cours des siècles » In Société Française d’Histoire de la Médecine. 1973, p.151-176. Disponible en ligne [consulté le 16 novembre 2023]

Boudon-Millot, Véronique. Galien de Pergame: un médecin grec à Rome. Paris : Belles Lettres, 2012

Cuvier, Georges. Cuvier’s History of the Natural Sciences : Twenty-four lessons from Antiquity to the Renaissance. Nouvelle édition. Paris : Publications scientifiques du Muséum, 2012. Disponible en ligne. [Consulté le 15 novembre 2023]



Citer ce billet
Interfaces/fonds anciens BU Lyon (2023, 16 novembre). L’anatomie de Galien dans des éditions lyonnaises du XVIème siècle. Interfaces. Livres anciens de l'Université de Lyon. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m0ai

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search