Deux éditions lyonnaises de L’Arsenal de chirurgie de Jean Scultet

  • 3 copie
  • L'arcenal de chirvrgie de Iean Scvlet
  • 1 copie
  • L'arcenal de chirvrgie de Iean Scvlet
  • L'arcenal de chirvrgie de Iean Scvlet
  • L'arcenal de chirvrgie de Iean Scvlet
  • 2 copie
  • L'arcenal de chirvrgie de Iean Scvlet
  • L'arcenal de chirvrgie de Iean Scvlet

La BU Lyon 1 conserve dans ses collections deux éditions lyonnaises de L’Arcenal de chirurgie de Jean Scultet, il s’agit de la première édition française publiée en 1672 par l’imprimeur Antoine Galien (16..-16..) et de l’édition de 1675 imprimée par Antoine Cellier (16..-1694). Cette dernière, numérisée avec soutien de la Bibliothèque nationale de France, est consultable en ligne.

Scultet, Jean. L'Arsenal de chirurgie. Lyon: Antoine Cellier, 1675Scultet, Jean. L'Arsenal de chirurgie. Lyon: Antoine Galien, 1672

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Scultet (1595-1647)

Johan Schultes en allemand (latinisé en Johannes Scultetus) est un chirurgien allemand né à Ulm. Fils d’un batelier, il est orphelin très jeune et doit rapidement subvenir à ses besoins. A 15 ans il quitte sa ville natale pour se rendre à Ratisbonne puis à Vienne où il fait la connaissance du chirurgien Adriaan Van de Spieghel (1578-1625), celui-ci impressionné par le jeune homme en fait son assistant. Suivant son maître à l’Université Padoue, Jean Scultet devient l’élève de Girolamo Fabrizi d’Acquapendente (1533-1616). Après avoir obtenu son doctorat en médecine, chirurgie et philosophie en 1623, il retourne à Ulm où il obtient le poste de médecin officiel de la ville. Après avoir exercé durant une vingtaine d’années il meurt d’apoplexie en 1645 à l’âge de 50 ans.

Armamentarium chirurgicum

Jean Scultet praticien avant tout, laisse à sa mort un manuscrit majeur son Armamentarium chirurgicum rédigé en latin. C’est son neveu Johannes Scultetus, médecin lui aussi de la ville de Ulm, qui se charge de sa publication. La première édition latine paraît en 1655, c’est un grand succès, l’ouvrage sera réimprimé plus de dix-huit fois jusqu’en 1748. Après sa traduction en allemand en 1666 le livre sera diffusé dans les principales langues européennes. C’est dans la capitale des Gaules que seront imprimées les différentes éditions françaises, la première, dont la BU Lyon 1 conserve un exemplaire, date de 1672, elle paraît chez Antoine Galien, maître imprimeur à Bellecour.

Scultet, Jean. L'arcenal de chirurgie. Lyon: Antoine Galien, 1672

Faux-titre frontispice, 1672

L’Arsenal de chirurgie est le premier manuel entièrement consacré à l’instrumentation des praticiens, il contient 46 tables de gravures en tailles douces présentant le matériel nécessaire au chirurgien et la manière de s’en servir. Son traducteur français, François Deboze médecin et chirurgien à Lyon, explique dans sa préface le choix du titre : « […] parce que comme dans les arsenaux, vous pouvez trouver ici les armes chirurgicales, pour résister aux maladies, et pour combattre celles qui ne veulent céder à la diète, ni à la pharmacie, en quelque partie du corps qu’il faille travailler. ».

Dans son ouvrage Scultet propose une description méthodique de chaque instrument chirurgical, détaille pour chaque intervention ceux qui doivent être utilisés et indique comment il faut s’en servir. Ses explications très pédagogiques et précises complétées par de nombreuses illustrations étaient très utiles aux chirurgiens qui à cette époque devaient faire fabriquer leur propre matériel par des forgerons. Particulièrement créatif et inventif, Scultet a mis au point différents instruments comme des crochets et des strippers pour la phlébectomie, des appareils pour les fractures et un bandage qui porte toujours son nom.

Scultet, Jean. L'Arcenal de chirurgie. Lyon, Antoine Cellier, 1675

Table XVI. Instruments pour extraire des balles d’armes à feu

Scultet, Jean. L'Arcenal de chirurgie. Lyon, Antoine Cellier, 1675

Table XXIX. Bandages pour membres fracturés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La traduction de François Deboze (16..-17..)

L’ouvrage est composé de deux parties. La première comporte 46 planches gravées et insérées dans la pagination, la seconde contient les observations explicatives des tables d’instruments présentées dans la première partie. Le livre est illustré d’un faux-titre frontispice gravé par Tixerrant. La page de titre est suivie des armoiries du dédicataire, l’archevêque de Lyon. Tout à la fin, le traducteur a ajouté la description de l’enfant monstre exposé rue de la Lanterne à Lyon le 5 mars 1671. Le texte est accompagné de deux gravures de Tixerrant présentant le monstre de face et de derrière. Deboze justifie cette insertion par la rareté des cas et parce que selon lui cet ajout complète la figure IX de la table XLV montrant un autre spécimen humain.

Scultet, Jean. L'Arcenal de chirurgie. Lyon, Antoine Cellier, 1675

Portrait de l’enfant monstre

Scultet, Jean. L'Arcenal de chirurgie. Lyon: Antoine Cellier, 1675

Jean Scultet Table XLV. Fig. IX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les exemplaires de la BU

Scultet, Jean. L'Arcenal de chirurgie. Lyon, Antoine Galien, 1672

 

L’exemplaire de 1672 provient du don de Jacques Pierre Pointe (1787-1860) comme le prouve la vignette lithographiée à ses armes et initiales apposée sur la feuille de garde du contre-plat supérieur. Cet ex-libris masque en partie le nom manuscrit du précédent possesseur, Louis Terringaud. Le nom de ce chirurgien lyonnais se retrouve imprimé à l’encre noire sur la page du faux-titre frontispice  (voir image plus haut).

 

La provenance de l’exemplaire de 1675 imprimé par Antoine Cellier n’est pas connue, l’ouvrage comporte de nombreuses marques d’appartenance sur les pages de gardes, la page de faux-titre et la page de titre mais elles ne sont pas identifiées.

Les deux volumes de format in-quarto sont reliés en pleine basane brune avec des dos à nerfs ornés.

Article rédigé par Livia Rapatel BU Lyon 1

Sources :

Scultet, Jean. L’Arcenal de chirurgie. Lyon, Antoine Galien, 1672

Scultet, Jean. L’Arcenal de chirurgie. Lyon, Antoine Cellier,  1675. Disponible en ligne [consulté le 16 mai]

Bibliographie

Scultetus, Anke H; Villavicencio, Leonel J. ; MD, FACS; Rich, Norman M MD, FACS. « The Life and Work of the German Physician Johannes Scultetus (1595–1645) ». In Journal of the American College of Surgeons: January 2003 – Volume 196 – Issue 1 – p 130-139.

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 13 juin 2022

    […] Lyon, « Deux éditions lyonnaises de L’Arsenal de chirurgie de Jean Scultet », carnet Interfaces […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.