Le Traité du mouvement local et du ressort de Claude-François Milliet de Chales

  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat
  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat
  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat
  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat
  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat
  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat
  • Traité du mouvement local, et du ressort, dans lequel, leur nat

Ce premier billet de l’année présente un petit ouvrage in-12 conservé dans les collections de la BU Lyon1, le Traité du mouvement local et du ressort de Claude-François Milliet de Chales publié en 1727 chez les Frères Bruysset (1682-1748) imprimeurs libraires à Lyon. Le livre a été numérisé avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France, il est consultable en ligne.

Milliet de Chales, Claude-François. Traité du mouvement local et du ressort . Lyon: chez les Frères Bruysse, 1727 t

Claude-François Milliet de Chales (1621-1678)

Claude-François Milliet de Chales dit aussi Milliet de Challes ou Deschales (orthographe que l’on trouve sur la page de titre) est né à Chambéry en 1621, il décède à Turin en 1678. Rentré chez les jésuites à l’âge de 15 ans, il participe à la mission de la Compagnie de Jésus dans l’Empire ottoman puis est nommé professeur d’hydrographie à Marseille où il donne des cours sur la navigation et le génie militaire. En 1674, il enseigne la philosophie ainsi que les mathématiques et la théologie au collège de la Trinité à Lyon. Il termine sa vie au collège de Turin où il meurt à l’âge de cinquante-sept ans. Excellent pédagogue, son enseignement des mathématiques et de la mécanique était très apprécié par ses élèves. En 1660, il publie en latin puis en français, les huit livres des Eléments d’Euclide, puis en 1674 son cours de mathématiques en trois volumes, Cursus seu mundus mathematicus considéré comme son œuvre majeure. La BU Lyon 1 possède la première édition de l’ouvrage imprimée à Lyon en 1674 par l’Officina Anissoniana.

Le Traité du mouvement local et du ressort

Milliet de Chales, Claude-François. Traité du mouvement local et du ressort . Lyon: chez les Frères Bruysse, 1727

 

 

 

Comme l’indique l’éditeur dans son avis aux lecteurs, ce traité de mécanique est une édition posthume publiée en 1727 après la mort de Milliet de Chales.

 

 

 

 

 

Il est composé de cinq livres : le premier contient des propositions physiques sur la nature du mouvement et du ressort, le second explique les propriétés du ressort, le troisième est consacré au mouvement accéléré et vérifie si le ressort en est la cause, le quatrième compare la percussion avec la pesanteur du poids et le cinquième attribue au ressort les mouvements de réflexion.

Milliet de Chales, Claude-François. Traité du mouvement local et du ressort . Lyon: chez les Frères Bruysse, 1727

Comme l’explique Christophe Schmit (voir bibliographie), Milliet de Chales s’appuie sur les principes de Galilée et de Descartes, il est ainsi « […] proche de l’énoncé cartésien en définissant une « force du ressort » là où Descartes évoque une force à « deux dimensions » et « […] évoque aussi à l’instar de Descartes une proportionnalité entre cause et effet. ». L’influence de Galilée est présente, toujours selon Schmit, « lorsque Deschales introduit le « moment » à l’aide de corps s’équilibrant sur un plan incliné.

L’auteur a souvent recours à des figures insérées dans le texte pour expliciter ses démonstrations et rendre son traité plus compréhensible pour ses lecteurs.

Milliet de Chales, Claude-François. Traité du mouvement local et du ressort . Lyon: chez les Frères Bruysse, 1727Milliet de Chales, Claude-François. Traité du mouvement local et du ressort . Lyon: chez les Frères Bruysse, 1727

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exemplaire conservé dans les collections de la BU Lyon 1 provient du transfert opéré en 1888 d’une partie de la bibliothèque de Tournon à l’Université de Lyon sur décision ministérielle, en effet le tampon du lycée impérial de Tournon figure sur la page de titre. L’ex-libris manuscrit figurant sur la contre-garde supérieure indique que le livre avait été reçu en don de Jacques Mathon de La Cour le 24 juillet 1727, l’année même de sa parution. Le nom de Jacobus Mathon est aussi inscrit à l’encre noire sur la page de titre. Jacques Mathon de La Cour (1712-1777), mathématicien et mécanicien, était membre de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon.Milliet de Chales, Claude-François. Traité du mouvement local et du ressort . Lyon: chez les Frères Bruysse, 1727

 

 

Article rédigé par Livia Rapatel BU Lyon 1

Bibliographie:

Schmit, Christophe. « Rapports entre équilibre et dynamique au tournant des 17e et 18e siècles » In Early Science and Medicine. Brill Academic Publishers, 2014, 19 (6), pp.505-548. Disponible en ligne [consulté le 18 janvier 2022]

Van Damme Stéphane, « Les jésuites lyonnais et l’espace européen de la presse savante (1690-1714) », Dix-septième siècle, 2005/3 (n° 228), p. 499-51.Disponible en ligne [consulté le 18 janvier 2022]

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search