William Barbey dans le sillage d’Edmond Boissier

  • Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux o
  • Epilobium_03
  • Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux o
  • Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux o
  • Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux o
  • Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux o
  • Epilobium_09
  • Epilobium_10

La BU Lyon 1 conserve deux ouvrages de botanique de William Barbey-Boissier (1842-1914). Il s’agit du Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux observés dans l’île de Sardaigne édité en 1884 et de Epilobium genus a cl. Ch. Cuisin illustratum, auspice William Barbey paru l’année suivante. Les deux livres ont été publiés à Lausanne par l’éditeur Georges Bridel .

William Barbey. Floræ Sardoæ compendium.1884.

William Barbey. Epilobium, 1885.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

William Barbey-Boissier (1842-1914)

William Barbey est né en 1842 à Genthod près de Genève. Diplômé de l’École centrale des arts et manufactures de Paris, cet ingénieur de formation, change d’orientation après son mariage en 1869 avec Caroline-Matilde Boissier la fille d’Edmond Boissier (1810-1885). Initié par son beau-père à la botanique et suivant ses traces, il herborise surtout dans le sud de la méditerranée et en Orient. Après un voyage aux îles Baléares et dans la province de Valence il publie en collaboration avec Emile Burnat (1828-1920) un important mémoire intitulé Notes sur un voyage botanique dans les îles Baléares et dans la province de Valence (Espagne) qui paraît en 1882. Après la mort d’Edmond Boissier survenue en 1885, il se consacre à l’enrichissement de la collection et de la bibliothèque de son beau-père. Il fait l’acquisition de la propriété des Jordils à Chambésy pour y installer l’Herbier Boissier qu’il complète avec son propre Herbier et celui de Georges-François Reuter (1805-1872) dont il a fait l’acquisition. Outre l’essor considérable qu’il donne aux collections qui acquerront une réputation internationale, William Barbey fait publier entre 1893 et 1908 les volumineux exemplaires illustrés du Bulletin de l’Herbier Boissier. Après sa mort en novembre 1914 et celle de son épouse en 1918, leurs enfants font don des Herbiers et de la bibliothèque à l’Institut de botanique de l’Université de Genève.

Floræ Sardoæ compendium

William Barbey. Floræ Sardoæ compendium, 1884

Portrait de Giuseppe Giacinto Moris

William Barbey publie ce catalogue raisonné des végétaux observés dans l’île de Sardaigne en 1884. Dans son introduction, il explique qu’il s’agit d’une compilation de différents travaux déjà effectués sur la flore de Sardaigne. Il s’est appuyé en particulier sur le travail réalisé par Giuseppe Giacinto Moris (1796-1869) botaniste piémontais et sénateur du royaume de Sardaigne. Il a en effet obtenu la communication de 25 paquets de Monocotylédones provenant de son herbier. Il a également ajouté des tableaux statistiques inédits sur des espèces propres à la Corse et à la Sardaigne réalisés par Emile Levier (1839-1911) et divers documents qui lui ont été fournis par plusieurs collaborateurs.

L’ouvrage comporte sept planches hors texte, les cinq premières (Carex, Maillea Urvillei , Festuca Morisiana, Trisetum gracile) ont été dessinées et lithographiées en noir et blanc par Charles Emile Cuisin (1832-1900) un dessinateur passionné de botanique, Barbey précise dans son introduction qu’il s’agit d’espèces qui n’avaient jamais été figurées auparavant.

William Barbey. Floræ Sardoæ compendium, 1884

Tab. II Carex

William Barbey. Floræ Sardoæ compendium, 1884

Tab. V Festuca Morisiana Parl.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les planches VI et VII (Marrubium et Orchis) ont été exécutées par W.A Meyn (1874-1911), la planche des Orchis est la seule illustration colorée du livre.

William Barbey. Floræ Sardoæ compendium, 1884

Tab. VII Orchis

Epilobium

Comme l’explique William Barbey dans son texte introductif, il travaillait depuis plusieurs années à la préparation d’une monographie du genre Epilobium, mais il a décidé d’interrompre son travail après la publication en 1884, de l’ouvrage du botaniste allemand Heinrich Carl Haussknecht (1838-1903) Monographie der Gattung Epilobium. Il a cependant tenu à publier un album iconographique rassemblant les planches destinées à illustrer son livre, dessinées et lithographiées en noir et blanc par Charles Cuisin. Le volume comporte 23 tables illustrées, la dernière est numérotée XXIV cependant la XX n’existe pas. Chaque planche est précédée d’une courte description rédigée par Barbey.

William Barbey. Epilobium, 1885.

Tab. IX Epilobium Coloratum

William Barbey. Epilobium, 1885.

Tab. XII Epilobium Franciscanum

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les traces de son beau-père, William Barbey a contribué à une meilleure  connaissance de la flore du sud de l’Europe et de l’Orient, il a considérablement œuvré à l’enrichissement de l’Herbier Boissier et à sa renommée internationale.

 Article rédigé par Livia Rapatel, BU Lyon1

Sources :

William Barbey. Floræ Sardoæ compendium : catalogue raisonné des végétaux observés dans l’île de Sardaigne. Lausanne : G. Bridel, 1884. Disponible en ligne [consulté le 9 avril 2021]

William Barbey. Epilobium : genus a cl. Ch. Cuisin illustratum / auspice William Barbey. Lausanne : G. Bridel, 1885.

Bibliographie :

Beauverie, Jean-Jules. Trois mécènes de la botanique, Benjamin Delessert, Edmond Boissier, prince Roland Bonaparte : discours de réception à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, prononcé dans la séance publique du 19 décembre 1930 / par M. J. Beauverie. Lyon : A. Rey, 1931. Disponible en ligne [consulté le 9 avril 2021]

Briquet, John. « Notice nécrologique sur M. William Barbey ». In Bulletin dela Société Botanique de France. 1915, N°62:3, pp. 201-204. Disponible en ligne [consulté le 9 avril 2021]

Jacquemoud, Fernand. « Sur l’herbier d’Edmond Boissier et la création d’un Herbier du Flora Orientalis. ». In Archives des Sciences. 2011, N°64, pp. 57-76. Disponible en ligne [consulté le 9 avril 2021]

Rapatel, Livia. « La flore d’Espagne et d’Orient d’Edmond Boissier ». In Blog Interfaces/livres anciens. 2020. Disponible en ligne [consulté le 9 avril 2021]

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search