La Romanche en Terre de Feu et au Cap Horn (1882-1883)

  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la
  • Mission scientifique du Cap Horn : 1882-1883 / Ministères de la

Parmi les ouvrages consacrés aux grandes expéditions scientifiques organisées entre le XVIIIème et le XIXème siècle, la BU Lyon I conserve dans son fonds patrimonial, Mission scientifique du cap Horn, 1882-1883, publié entre 1888 et 1891 chez l’éditeur Gauthier Villars en 8 volumes. Le premier volume est consacré au récit du voyage, les suivants rendent compte des résultats scientifiques dans différents domaines : la météorologie, le magnétisme terrestre, la géologie, la botanique, la zoologie, l’anthropologie, l’ethnographie. Plusieurs scientifiques de renom participent à l’expédition : Emile Bescherelle (1828-1903), Alphonse Milne-Edwards (1835-1900), Jules de Guerne (1855-1931), Paul Mabille (1835-1923), Alphonse Trémeau de Rochebrune (1836-1912), Emile Oustalet (1844-1905).

La Mission

Lors du Congrès international de Météorologie de Rome en avril 1879, onze pays européens et les États-Unis décident de collaborer et d’organiser à l’occasion de l’année polaire internationale de 1882-1883 une vaste étude sur les phénomènes magnétiques et météorologiques de la planète, deux sciences nouvelles à l’époque. L’année suivante, il est décidé d’établir 15 stations polaires pour mener les observations, l’une d’entre elles est confiée à la France au Cap Horn.

Une commission placée sous le contrôle scientifique du Muséum d’histoire naturelle et de l’Académie des Sciences, coordonne le programme et le travail de l’expédition française. Outre la partie climatologique et physique, la mission est chargée d’effectuer des études géologiques, botaniques, zoologiques et ethnographiques. Louis-Ferdinand Martial (1836-1885) explorateur et capitaine de frégate est nommé chef de l’expédition sur le trois-mâts La Romanche, un bâtiment de la marine nationale. Le navire part de Cherbourg le 17 Juillet 1882 avec 140 personnes à bord et arrive le 6 septembre en Baie Orange à 40 km du Cap Horn.

Vol.1, Pl.II. La Romanche à la Terre de Feu (Baie de la Romanche Ile Gordon)

Vol.1, Pl.I. Vue générale des cabanes de la mission à la Baie Orange

 

 

 

 

 

 

 

 

Une équipe descend à terre pour collecter les données météorologiques, astronomiques, botaniques, zoologiques et ethnologiques, le reste de l’équipage navigue le long des côtes pour faire des relevés cartographiques et hydrographiques. Parmi les résultats les plus notables de cette expédition, il convient de citer l’observation de la population indigène à laquelle se consacrent le lieutenant Edmond Joseph Augustin Payen (1849-1884) et le médecin de marine Paul Daniel Hyades ainsi que l’établissement des premières cartes précises et détaillées de la région qui seront rééditées jusqu’en 1986 par le service hydrographique de la Marine.

Vol.1. Archipel du Cap Horn et canal de Beagle

La rencontre avec les Indiens Yahgan

Le docteur Hyades et quatre compagnons établissent sur l’île Hoste au sud de la Terre de Feu, en Baie Orange une base composée d’un petit observatoire-laboratoire. De septembre 1882 à septembre 1883, ils explorent en baleinière, les baies Packsaddle, Tékinika et Ponsonby Sound et escaladent la chaîne des Sentry-Boxes. Ils observent et effectuent des études ethnographiques et anthropologiques des Indiens fuégiens Yahgans et Onas. Trois cent vingt-trois négatifs sur plaques de verre sont rapportés ainsi que de nombreuses pièces anthropologiques. Cet ensemble constitue un témoignage photographique unique, puisqu’en trois décennies les Indiens de la Terre de Feu sont décimés par la tuberculose et d’autres épidémies. Le Docteur Hyades écrit page 389 du volume 7: « Les faits contemporains, malheureusement […] font prévoir à brève échéance la disparition de la peuplade fuégienne, au contact des éléments civilisateurs. ».

Vol.1, Pl.VII. Fuégiens des îles Pouchet

Les observations magnétiques et météorologiques

Le volume 2 rédigé par le capitaine de frégate Jules Martial Stanislas Lephay (1853-1906) présente l’ensemble des observations météorologiques réalisées entre octobre 1882 et septembre 1883: pression atmosphérique, température, etc. Elles sont complétées d’éléments d’analyse relatifs aux questions de physique générale du globe comme, la décroissance de la température avec l’altitude, l’électricité atmosphérique, les radiations solaires, l’évaporation de l’eau douce. Dans son introduction l’auteur précise avoir aussi voulu rendre compte des travaux effectués sur les vents et les tempêtes afin d’enrichir les connaissances des navigateurs fréquentant « ces parages tourmentés du cap Horn ».

Vol.2, Pl.V. Variations diurnes de l’éclairage solaire par saison et par année

Vol.2, Pl. VI. Vents en fréquence relative par saison et par année

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

Si La Romanche et l’ensemble du personnel composant la mission sont de retour à Cherbourg le 11 novembre 1883, la publication des résultats de l’expédition sera retardée par la mort en septembre 1885 de son commandant Louis-Ferdinand Martial. C’est Paul Hyades (1847-1919) médecin et responsable des études d’Histoires naturelles qui finalisera le travail entrepris par Martial à partir des documents que ce dernier avait rassemblés.

Vol.2, Pl.XII. Bâtiments et observatoires de la Baie Orange, anse de la mission

Article rédigé par Valérie Roure, BU Lyon1

Source:

Ministères de la Marine et de l’Instruction publique. Mission scientifique du Cap Horn [Texte imprimé] : 1882-1883.Paris : Gauthier-Villars,1888-1891. 8 volumes.

Vol.1 Disponible en ligne ], vol.2 disponible en ligne, vol.3 disponible en ligne, vol. 4 disponible en ligne, vol. 5 disponible en ligne, vol. 6 partie 3  disponible en ligne, vol. 7 disponible en ligne,   [consultés le 6 janvier 2021

Bibliographie :

Chapman, Anne ; Barthe, Christine ; Revo, Christophe. Cap Horn, 1882-1883. Rencontre avec les Indiens Yahgan. Paris : éditions de la Martinière, 1995

Loiseaux, Olivier. Trésors photographiques de la Société de géographie. Paris : Coédition Bibliothèque nationale de France/Glénat. Disponible en ligne [consulté le 6 janvier 2021]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search