André Laurie, un écrivain dans la lignée de Jules Verne

L’acquisition récente par la Bibliothèque Diderot de Lyon (BDL) d’ouvrages écrits par des « cousins » de Jules Verne nous donne l’opportunité d’en extraire quelques-uns de l’oubli dans lequel ils avaient sombré. Commençons par André Laurie.

Qu’est-ce qu’un roman vernien ? Il s’agit d’un roman scientifique qui traite sous un « angle romanesque le thème de la transformation scientifique et technologique du monde […] »1 . Il cherche à la fois à instruire et à amuser. Pour cela, il combine aventures, sciences et exotisme.

Les romans écrits sur le modèle vernien firent florès à la Belle Époque et jusqu’à l’entre-deux-guerres. Ainsi, dans ses Mémoires d’une jeune fille rangée2 , Simone de Beauvoir se souvient de ses lectures de jeunesse : elle y fait certes référence à Jules Verne mais aussi à André Laurie. Ce type de littérature (ou de sous-littérature comme cela était considéré à cette époque) était pourtant fortement genré puisqu’il était destiné de prime abord à un public adolescent et masculin.

Un homme qui a payé le prix de ses convictions

Sous le nom de plume d’André Laurie, se cache Jean-François Paschal Grousset. Il naquit le 7 avril 1844 à Corte, où son père, dans l’enseignement, avait été muté. Après des études de médecine non achevées, il se lança dans le journalisme notamment au Figaro et au Temps où il écrivit des articles de vulgarisation scientifique. Suivre l’actualité scientifique et médicale de son temps fut une constante tout au long de sa vie ; l’ensemble de son œuvre en conserve la trace.

Portrait de Paschal Grousset extrait de la base Gallica

Fervent opposant au Second Empire, il rejoignit, en décembre 1869, l’équipe d’Henri Rochefort (1831-1913), rédacteur en chef d’un nouveau journal d’opposition appelé La Marseillaise. Peu après, l’hebdomadaire prit part à une virulente polémique opposant deux journaux corses. Paschal Grousset se sentant calomnié dans un article écrit par Pierre-Napoléon Bonaparte, demanda à deux collaborateurs du journal La Marseillaise, Victor Noir (1848-1870) et Ulric de Fonvielle (1833-1911), de se rendre auprès du prince afin d’exiger réparation. La rencontre entre Victor Noir et le prince se solda par l’assassinat du journaliste. Cette mort déclencha une émeute. Afin d’endiguer l’insurrection, Henri Rochefort et Paschal Grousset, accusés de l’avoir fomentée, furent arrêtés et emprisonnés durant quelques mois. À sa sortie de prison, Paschal Grousset s’engagea dans l’armée afin de prendre part à la guerre franco-prussienne.

Lors de la Commune de Paris, qui suivit la défaite de la France, Paschal Grousset rejoignit le Comité central de la Garde nationale. Il fut ensuite membre du comité exécutif de la Commune de Paris ainsi que délégué à la Commission des relations extérieures. Les communards furent durement châtiés et Paschal Grousset fut déporté en 1872 en Nouvelle-Calédonie. Il parvint toutefois à s’évader en 1874 et se réfugia alors en Angleterre où il se consacra à nouveau au journalisme. Lorsque les anciens communards furent amnistiés, il regagna la France. De 1893 à sa mort, survenue le 9 avril 1909, il fut député du XIIe arrondissement de Paris.

Un prête-plume

Fidèle à son goût pour les sciences et les avancées technologiques, Paschal Grousset se lança, durant son exil en Angleterre, dans l’écriture de romans scientifiques. En 1878, il fit parvenir à Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) un manuscrit intitulé L’héritage de l’Angevol. En s’adressant à Hetzel, Paschal Grousset trouva d’emblée sa place au sein des auteurs de livres pour la jeunesse. L’éditeur se montra intéressé par le récit de Grousset mais pas par la manière dont il était écrit. Il acquit néanmoins les droits d’auteur de l’ouvrage. Il demanda alors à Jules Verne de remanier le texte. Ce dernier fut publié sous le nom de Jules Verne en 1879 avec un nouveau titre : Les cinq cents millions de la Begum [cote BDL : 2RD 822]. Cet ouvrage est fortement marqué par la défaite de 1870. Ainsi, un Français et un Allemand héritent d’une fortune de 500 millions de franc-or. Le Français bâtit alors une ville idéale basée sur ce qu’il y a de mieux en matière d’hygiène et d’urbanisme. L’Allemand fait construire, tout à côté, Stahlstadt (la cité de l’acier). Ce dernier n’aura alors de cesse que de détruire France-Ville à l’aide d’un gigantesque canon afin de régner sur le reste du monde. Y parviendra-t-il ?

Page de titre des Cinq cents millions de la Begum [cote BDL : 2RD 822]
Frontispice des Cinq cents millions de la Begum [cote BDL : 2RD 822]
France-Ville planche extraite des Cinq cents millions de la Begum [cote BDL : 2RD 822]
Stahlstadt planche extraite des Cinq cents millions de la Begum [cote BDL : 2RD 822]
Planche représentant le gigantesque canon fabriqué dans l’usine sidérurgique de Stahlstadt, figure extraite des Cinq cents millions de la Begum [cote BDL : 2RD 822]

Un autre ouvrage, écrit en 1881, intitulé Le diamant bleu fut réécrit par Jules Verne et publié en 1884 à nouveau sous son nom. Il fut renommé L’étoile du Sud, aventures au pays des diamants [cote BDL : 2RB 3101]. Il se déroule en Afrique du Sud. Il a pour héros un jeune ingénieur en chimie organique, chargé de mener des recherches sur un gisement de diamants. Ce dernier parvient à fabriquer un diamant de synthèse qui lui est dérobé. Réussira-t-il à le retrouver ?

Plat supérieur de L’étoile du Sud, aventures au pays des diamants, cartonnage d’éditeur rouge et or non signé dit « aux deux éléphants » [cote BDL : 2RD 529].
Frontispice de L’étoile du Sud, aventures au pays des diamants [cote BDL : 2RD 529].


Jules Verne et Paschal Grousset écrivirent conjointement en 1885 un autre roman intitulé L’épave du Cynthia [cote BDL : 2RA 3206]. Cette cosignature démontre que Paschal Grousset avait fait ses preuves auprès de Hetzel. Le récit est celui d’un jeune homme orphelin qui part à la recherche de ses origines et ce jusqu’en Sibérie. Parviendra-t-il à percer le mystère entourant le naufrage de son bateau alors qu’il était enfant ?

Page de titre de L’épave du Cynthia [cote BDL : 2RA 3206]
Frontispice de L’épave du Cynthia [cote BDL : 2RA 3206]

Un écrivain pédagogue

Les ouvrages les plus connus de Paschal Grousset sont néanmoins ceux appartenant à la série intitulée tout d’abord Scènes de la vie de collège puis La vie de collège dans tous les pays et pour finir La vie de collège dans tous les temps et tous les pays. Ils furent également édités par Hetzel. La BDL possède treize exemplaires de la série sur les quatorze qui furent publiés entre 1881 et 1904. La série dépeint le système éducatif d’un pays à travers les aventures d’un jeune héros. Paschal Grousset se serait inspiré d’un ouvrage de Thomas Bailey Aldrich (1836-1907) intitulé The Story of a bad boy, publié en 1869 [cote BDL : 2RC 311]. Á partir du milieu du XIXe siècle, le thème de la vie collégienne fut largement exploité en littérature pour la jeunesse. Toutefois, le but recherché par Paschal Grousset était de nature différente. Il cherchait en effet « à promouvoir des réformes pédagogiques » afin « d’assurer un avenir à la France »3. Il montrait en exemple ce qui lui paraissait le plus remarquable dans chaque système éducatif étranger. L’enseignement était au cœur de ses préoccupations. Avant de se diriger vers des études médicales, il prépara le concours d’entrée à l’École normale supérieure mais il ne trouva « guère sa place dans ce milieu proche de la haute bourgeoisie, fut-elle républicaine. Ses affinités naissantes pour la question sociale l’en détourn[èrent] même »4. Y compris dans ses romans scientifiques, il chercha avant tout à instruire suivant ainsi la même voie que Jules Verne.

Plat supérieur d’Une année de collège à Paris, cartonnage d’éditeur bleu et or non signé [cote BDL : 2RC 309]
Frontispice d’Une année de collège à Paris [cote BDL : 2RC 309]

Un auteur engagé

André Laurie est l’auteur d’une autre série, composée de trois volumes, qui s’intitule Les chercheurs d’or de l’Afrique australe. Elle suit la vie d’une famille française qui a immigré en Afrique du Sud afin d’exploiter une mine d’or et en particulier de deux enfants prénommés Gérard et Colette.

La BDL possède le dernier ouvrage de la série publié chez Hetzel en 1901 et qui a pour titre Colette en Rhodesia. La guerre au Transvaal. André Laurie y dépeint la seconde guerre des Boers (1899-1902). Il y dénonce les dérives coloniales de l’Angleterre dans un contexte politique marqué par la rivalité anglo-française dont le point d’orgue fut la crise de Fachoda en 1898. Sans avoir vécu la première guerre des Boers (1880-1881), André Laurie, se sentait toutefois autorisé à en parler. Il avait eu en effet un aperçu du climat politique qui régnait en Afrique du Sud pour y avoir séjourné après son évasion de Nouvelle-Calédonie en 1874.

La volonté d’instruire un jeune lectorat est également très présente dans cette série mais il s’agit ici d’une vulgarisation de type historique, géographique et ethnologique. Au moyen de vingt-trois vues photographiques, André Laurie dresse un panorama du Transvaal.

Plat supérieur de Colette en Rhodesia. La guerre au Transvaal. Cartonnage d’éditeur rouge, noir et or signé par le relieur Engel [cote BDL : 2RC 6704]
Frontispice de Colette en Rhodesia. La guerre au Transvaal. [cote BDL : 2RC 6704]

Planche II. Dans le Veld extraite de Colette en Rhodesia. La guerre au Transvaal. [cote BDL : 2RC 6704]

Animé par le désir de faire évoluer l’enseignement, André Laurie écrivit par ailleurs, sous le pseudonyme de Philippe Daryl, des ouvrages prônant une réforme de l’éducation physique. Il publia chez Hetzel en 1888 Renaissance physique [cote BDL : 52615]. Il créa également la même année La ligue nationale de l’éducation physique qui prônait le sport pour tous et bannissait toute forme de compétition.

 

Un épigone de Jules Verne ?

À partir de 1887, Paschal Grousset écrivit seul d’autres romans scientifiques. Le succès de sa série consacrée à la vie de collège le lui permit. La citation ci-dessous montre qu’il ne se situait pas uniquement dans la lignée de Jules Verne et qu’il avait pleinement conscience de la difficulté de prendre la suite de ses illustres auteurs que l’on considère comme les précurseurs du genre littéraire de la science-Fiction. Ainsi, Savinien de Cyrano de Bergerac (1619-1655) a écrit une Histoire comique des états et empires de la Lune [cote BDL : 070194].

Citation de Paschal Grousset au recto du frontispice de son ouvrage intitulé les Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]

Parmi les romans scientifiques publiés sous le pseudonyme d’André Laurie, citons :

Les Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]. C’est un récit basé sur l’exploitation des richesses lunaires. L’astre lunaire, attiré vers la Terre par un aimant surpuissant, se retrouvera-t-il à la portée des terriens ?

Plat supérieur chromolithographié signé par le relieur Engel et le graveur Paul Souze des Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]
Page de titre des Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]



Frontispice des Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]
Planche extraite des Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]

Figure extraite des Exilés de la Terre, Séléné-Company Limited (1887) [cote BDL : 2RD 5060]

Atlantis, publié en 1895 [cote BDL : 2RA 5992], aborde pour sa part le thème des mondes engloutis. L’histoire raconte comment un homme, victime d’une tempête, entre la mer des Sargasses et les Açores, est sauvé par des survivants de l’Atlantide. Ceux-ci ont trouvé refuge au fond de l’océan dans une serre sous-marine. Renvoyé à la surface par ses sauveurs, le héros d’Atlantis souhaite ardemment y retourner. A l’aide d’un bathyscaphe, il explore les fonds sous-marins à leur recherche. Parviendra-t-il au but ?

Figure représentant le bathyscaphe utilisé pour retrouver les Atlantes extraite d’Atlantis [cote BDL : 2RA 5992]
Figure représentant la serre sous-marine construite par les Atlantes extraite d’Atlantis [cote BDL : 2RA 5992]

Selon Pierre Versins, Atlantis est un chef d’œuvre alors que pour Jacques van Herp : « Il reste un banal récit d’aventures un peu terne, dans la ligne de ce qu’écrivait cet auteur »5. Jean-Jacques Bridenne juge également sévèrement les romans d’aventures scientifiques d’André Laurie : « il ne donne jamais cette curieuse sensation de véracité, de possibilité à la fois stupéfiante et raisonnée des Voyages extraordinaires »6 .

Billet rédigé par Nelly Kabac
(Bibliothèque Diderot de Lyon, département Patrimoine et conservation)

Sources

LAURIE, André. Atlantis. Nouvelle édition. Paris : J. Hetzel, [1897]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Les romans d’aventures.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RA 5992

LAURIE, André. Autour d’un lycée japonais. Paris : J. Hetzel et Cie, 1886. Bibliothèque d’éducation et de récréation. La vie de collège dans tous les pays. 6eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 305 bis

LAURIE, André. Axel Ebersen. Le gradué d’Upsala. Paris : J. Hetzel et Cie, [1891]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. La vie de collège dans tous les pays. 9eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RB 6099

LAURIE, André. Le Bachelier de Séville. 3e édition. Paris : J. Hetzel et Cie, [189?]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. La vie de collège dans tous les pays. 7eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RB 6101

LAURIE, André. Colette en Rhodesia. La guerre du Transvaal. Paris : J. Hetzel, [1901]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Les romans d’aventures. Les chercheurs d’or de l’Afrique australe.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 6704

LAURIE, André. De New-York à Brest en sept heures. Paris : J. Hetzel et Cie, [1890]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Romans d’aventures.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 4149

LAURIE, André. L’Écolier d’Athènes. Paris : Hetzel, [1896]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Scènes de la vie de collège dans tous les temps et dans tous les pays. 10eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 470

LAURIE, André, VERNE, Jules. L’Épave du Cynthia. Paris : J. Hetzel et Cie, 1886. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Romans d’aventures.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RA 3206

LAURIE, André. L’Escholier de Sorbonne. Paris : Collection Hetzel, [1903]. La vie de collège dans tous les temps et tous les pays. 13eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RD 308

LAURIE, André. Les Éxilés de la Terre. Selene-Company Limited. Paris : J. Hetzel et Cie, [1889]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Collection Hetzel.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 4149

LAURIE, André. Histoire d’un écolier Hanovrien (Collège et université). Paris : J. Hetzel et Cie, [1885]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Scènes de la vie de collège dans tous les pays. 4eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 306

LAURIE, André. Mémoires d’un collégien. Un lycée de département. Paris : J. Hetzel et Cie, [1882]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Scènes de la vie de collège dans tous les pays. 2eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 307

LAURIE, André. Mémoires d’un collégien russe. Paris : J. Hetzel et Cie, [1890]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. La vie de collège dans tous les pays. 8eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 5040

LAURIE, André. L’Oncle de Chicago, mœurs scolaires en Amérique. Paris : J. Hetzel et Cie, [1899]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. La vie de collège dans tous les temps et tous les pays. 11eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RD 4253

LAURIE, André. Le Secret du mage. Paris : J. Hetzel et Cie, [1891]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Romans d’aventures.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 965

LAURIE, André. Tito le florentin. Paris : J. Hetzel et Cie, [1890]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. La vie de collège dans tous les pays. 5eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RB 6102

LAURIE, André. La Vie de collège en Angleterre. Paris : Hetzel, [1881]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Scènes de la vie de collège dans tous les pays. 1er volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 4969

LAURIE, André. Un semestre en Suisse. Paris : J. Hetzel, [1905]. La vie de collège dans tous les temps et tous les pays. 14eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RD 4255

LAURIE, André. Une année de collège à Paris. Paris : J. Hetzel et Cie, [1885]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Scènes de la vie de collège dans tous les pays. 3eme volume de la série.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RC 309

VERNE, Jules. Les 500 millions de la Bégum. Paris : J. Hetzel et Cie, [1895]. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Les voyages extraordinaires.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RD 822

VERNE, Jules. L’Étoile du Sud : le pays des diamants. Paris : J. Hetzel et Cie, 1884. Bibliothèque d’éducation et de récréation. Les voyages extraordinaires.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 2RB 3101

Bibliographie

BRIDENNE, Jean-Jacques. La littérature française d’imagination scientifique. Haubourdin, Madame Bridenne, 1983.

 > Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : SF 0000066068

CARADEC, François. Histoire de la littérature enfantine en France. Paris : Albin Michel, 1977.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 646601

Cousins de Jules Verne. In Le rocambole, Bulletin des amis du roman populaire, n°32, automne 2005.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 809.387 roc (CDR)

EMBS, Jean-Marie, MELLOT, Philippe. 100 ans de livres d’enfant et de jeunesse 1840-1940. Paris : Editions de Lodi, 2006.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 240299

GUILLAUME, Isabelle. Le Japon des Vies de collège d’André Laurie. Revue d’histoire littéraire de la France, Presses universitaires de France (PUF), 2019, pp.927-945. [Consulté le 20 janvier 2020]. Disponible sur le Web : hal-02399296

HERP, Jacques Van. Panorama de la science-fiction : les thèmes, les genres, les écoles, les problèmes. Verviers : Marabout, 1975.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : SF 0000066180

LEBECQ, Pierre-Alban. Paschal Grousset et la Ligue Nationale de l’Éducation Physique. Paris : Montréal : L’Harmattan, 1997.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 628419

LEBECQ, Pierre-Alban. « Une œuvre politique éclairée par la science. Paschal Grousset (1844-1909) et l’éducation physique ». Sciences sociales et sport, vol. 5, no. 1, 2012, pp. 87-117. [Consulté le 20 janvier 2020]. Disponible sur le Web : https://www.cairn.info/revue-sciences-sociales-et-sport-2012-1-page-87.htm

NOËL, Xavier. Hetzel et André Laurie. In Un éditeur et son siècle : Pierre-Jules Hetzel (1814-1886). Saint-Sébastien : ACL édition, 1998. pp. 107-115

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 070.509 ROB e

SAINT-MARTIN, Arnaud. Le roman scientifique : un genre paralittéraire. Sociologie de l’art, vol. 6, no. 1, 2005, pp. 69-99. [Consulté le 20 janvier 2020]. Disponible sur le Web : https://www.cairn.info/revue-sociologie-de-l-art-2005-1-page-69.htm

TRIGON, Jean de. Histoire de la littérature enfantine de ma mère l’oye au roi Babar. Paris : Hachette, 1950.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : 110853

VERSINS, Pierre. Encyclopédie de l’utopie et de la science-fiction. Lausanne, Editions L’Age d’Homme, 1972.

> Cote Bibliothèque Diderot de Lyon : SF 0000066023

  1. Caradec, p. 158 []
  2. Gallimard, 1958, collection Folio, p. 69 []
  3. Guillaume, p. 940 []
  4. Lebecq : p. 102 []
  5. Herp : p. 86 []
  6. Bridenne : p. 142-143 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.