L’Hydrographie de Georges Fournier

  • Hydrographie - 10
  • Hydrographie - 10
  • Hydrographie - 8
  • Hydrographie - 3
  • Hydrographie - 14
  • Hydrographie - 13

La bibliothèque universitaire Lyon 1 conserve dans son fonds ancien deux exemplaires de l’Hydrographie du père jésuite Georges Fournier (1595-1652), l’édition originale de 1643 et la seconde édition de 1667 revue, corrigée et augmentée par l’auteur avant son décès. Complétée par une troisième édition, publiée en 1679, l’ouvrage en lui-même constituera, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, une précieuse source pour l’enseignement de l’hydrographie, terme qui, au Grand Siècle «[…] englobe la quasi totalité des sciences mathématiques nécessaires au marin»1.

Édition originale de 1643

Edition de 1667

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’édition de 1643 dans son titre même, Hydrographie contenant la théorie et la pratique de toutes les parties de la navigation, atteste du projet mené par Georges Fournier, « […] jésuite embarqué, qui n’était pas seulement un homme de cabinet, mais un authentique savant »2. Considéré comme l’auteur de la première encyclopédie maritime française, il fut professeur de mathématiques, géographe, astronome, aumônier de la Marine royale et bien évidemment hydrographe s’embarquant régulièrement sur les navires du Roi. Dédiée à Louis XIII, l’Hydrographie fut composée entre 1641 et 1643. Il fut également l’auteur de plusieurs traités scientifiques portant pêle-mêle sur la géométrie euclidienne, la description du rivage, des fortifications militaires, de la sphère ou encore d’un ouvrage sur la dévotion des gens de mer. Ce mélange entre science et religion, finalement assez courant chez les jésuites, se retrouve également dans l’agencement même de l’Hydrographie.

Des vingt livres qui composent ce volume de 922 pages riche de nombreuses illustrations, on peut retenir une volonté d’embrasser l’ensemble de la matière maritime, qu’il s’agisse de l’architecture navale (Livre I), des havres et ports (Livre II), de l’avitaillement et de l’emploi des vaisseaux (Livres III & IV), de l’Histoire de la marine de France et de ses institutions (Livres V, VI & VII) et des éléments qui concourent à la navigation, notamment par la connaissance des marées (Livre IX), des différents instruments de navigation et de la manière de s’en servir, concluant l’ouvrage par un livre traitant de la dévotion et de la piété des gens de mer (Livre XX).

Édition de 1643, p.875 « De la dévotion des gens de mer »

Ce traité s’inscrit dans une volonté de développer l’enseignement scientifique de la navigation, dans un XVIIe siècle où le trafic maritime s’accroît et où la formation des gens de mer demeure souvent limitée. Qui contrôle la mer, contrôle le commerce, aussi l’art de la navigation et notamment celui de la détermination des longitudes constitue-t-il un enjeu de pouvoir important pour la monarchie française. Jérôme Lamy souligne l’implication des jésuites dans l’enseignement de l’hydrographie, que ce soit au sein de leurs collèges, par la création de chaires d’hydrographie dans les plus grands ports du royaume, ou par leur présence dès leur fondation en 1682 dans les écoles des gardes de la marine3. Enseigner l’art de la navigation, c’est également tenter de se prémunir, ou tout du moins de limiter le nombre de naufrages, qui, avant d’être des drames humains ou un motif littéraire très prisé au XIXe siècle, constituaient une « catastrophe économique », résultant souvent d’erreurs de navigation.

Il faut voir l’Hydrographie comme un ouvrage présentant les connaissances les plus pointues de son époque en matière de science nautique. Georges Fournier y recense par exemple de manière critique différentes techniques permettant la détermination des longitudes. Il s’agit véritablement d’« […]un jalon important dans l’histoire de la science nautique et une référence pour les auteurs suivants»4.

Chapitre XVII « De l’Hémisphère Nautique », p.509. Édition de 1643

 

L’édition conservée dans le fonds patrimonial de la Bibliothèque universitaire de Sciences (cote 1680) est parvenue jusqu’à nous par le biais des confiscations révolutionnaires opérées au Grand Séminaire de Lyon, comme l’atteste l’ex-libris de sa page de titre : « Ex bibliotheca seminarii sanctii irenaei lugdunensis ».

Édition de 1643

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Bibliothèque nationale de France (BnF), conserve les trois éditions successives du XVIIe siècle. La première édition n’est toutefois consultable que sur place en bibliothèque de recherche pour sa version numérique, et sur les sites de Tolbiac et de l’Arsenal pour sa version imprimée. Notons également que cette œuvre majeure dans la diffusion des connaissances maritimes a fait l’objet en 1973 d’une reproduction de la seconde édition de 16675.

.

Article rédigé par Sylvain Coindet, élève-conservateur, enssib

Sources :

Fournier, Georges. Hydrographie contenant la théorie et la pratique de toutes les parties de la navigation.Paris : Michel Soly,1643.

Fournier, Georges. Hydrographie contenant la théorie et la pratique de toutes les parties de la navigation.Paris: Jean Du Puis,1667

Bibliographie :

Lamy, Jérôme. « Le problème des longitudes en mer dans les traités d’hydrographie des Jésuites aux XVIIe et XVIIIe siècles », Histoire & mesure. 2006. Disponible en ligne [consulté le 10 avril 2019]

Vergé-Franceschi, Michel. Dictionnaire d’Histoire maritime. Paris : Robert Laffont, 2002

 

 

 

 

 

  1. Jérôme Lamy, « Le problème des longitudes en mer dans les traités d’hydrographie des Jésuites aux XVIIe  et XVIIIe  siècles », Histoire & mesure, XXI-2, 2006, p. 96 []
  2. Jérôme Lamy, ibid., p. 98 []
  3. Lamy, Jérôme. « Le problème des longitudes en mer dans les traités d’hydrographie des Jésuites aux XVIIe et XVIIIe siècles », Histoire & mesure. 2006, XXI-2, p.96 []
  4. Jérôme Lamy, ibid., p.98 []
  5. Fournier, Georges.Hydrographie contenant la théorie et la pratique de toutes les parties de la navigation.Grenoble: Edition des 4 Seigneurs, 1973 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.