Les œuvres d’un mathématicien du Grand Siècle : Joseph Sauveur

Le catalogage des manuscrits du fonds Éducation de la Bibliothèque Diderot de Lyon a permis de retrouver plusieurs manuscrits des œuvres d’un des principaux mathématiciens de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Joseph Sauveur (1653-1716) est un mathématicien et physicien français qui travailla essentiellement sur l’acoustique et les ondes. Professeur de mathématiques au Collège de France en 1686 puis membre de l’Académie des sciences en 1696, il fut également professeur de mathématiques des ducs de Bourgogne, d’Anjou et de Berry, les trois fils du Grand Dauphin, le fils aîné de Louis XIV. Outre ses travaux sur les ondes, il laissa plusieurs cours élémentaires de sciences qui furent copiés et utilisés au XVIIIe siècle. Son cours de géométrie élémentaire fut même imprimé en 1753 (voir édition sur Gallica) au vu de son succès toujours important un demi-siècle après son écriture. Dans l’introduction de cette édition, le mathématicien Guillaume Le Blond (1704-1781) explique que « cet ouvrage ayant été connu, sa méthode et sa clarté le firent adopter de la plupart des maîtres de mathématique qui en firent des copies pour l’expliquer à leurs élèves ».

Géométrie pratique

Le catalogue des manuscrits de l’enseignement supérieur, Calames, signalait déjà cinq manuscrits des œuvres de Joseph Sauveur : deux Éléments de géométrie à l’usage des enfants de France (Paris, École militaire, ms 49 ; Paris, CNAM, ms 76), un Traité d’arithmétique (Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève, ms 5828) et deux Abrégé de mécanique (Paris, Bibliothèque Mazarine, ms 3674 ; Paris, Sorbonne, ms 1075). La bibliothèque Diderot de Lyon apportera au catalogue six autres manuscrits : deux Géométrie pratique (cotes : 1R 124586 et 2RC 3085), deux Abrégé de mécanique (cotes 1R 137225 et 1R 204413) et deux Éléments de géométrie (cotes 1R 148674 et 1R 205241). Les Éléments de géométrie sont toujours précédés d’un Traité des proportions. Plusieurs de ces œuvres se trouvent dans l’édition imprimée de 1753 qui comprend une introduction avec définitions des termes, le Traité des proportions, les Éléments de géométrie et la Géométrie pratique. Ce grand nombre de copies manuscrites, en particulier dans les collections de la Bibliothèque Diderot de Lyon, rend bien compte du succès de ces manuels scolaires qui eurent une grande importance dans l’enseignement des mathématiques au XVIIIe siècle. Le contenu est considéré comme particulièrement clair et les nombreuses planches d’illustrations rendent compréhensibles les éléments de géométrie étudiés. Dans deux des manuscrits de la Bibliothèque Diderot de Lyon, le nom de l’auteur n’est pas indiqué et n’a pu être restitué que grâce au texte identique à celui de manuscrits bien identifiés. Il n’est donc pas impossible qu’il existe des manuscrits des œuvres de Joseph Sauveur dans d’autres bibliothèques qui n’aient pas été identifiés.

Géométrie pratique par M. Sauveur Abrégé de mechanique

Les manuscrits de la Bibliothèque Diderot de Lyon sont tous de la fin du XVIIe ou du XVIIIe siècle avec des reliures en basane d’époque à l’exception d’un seul qui a reçu ultérieurement une reliure cartonnée. Tous sont ornés de planches qui accompagnent et illustrent le texte. D’après l’introduction de l’édition imprimée, on trouvait au XVIIIe siècle des séries de ces planches gravées et destinées à compléter les manuscrits. Les planches de plusieurs des manuscrits de notre bibliothèque semblent en effet être plutôt des gravures. Dans la majorité des manuscrits, ces planches ont également été coloriées ou peintes ce qui les rend particulièrement agréables à regarder pour des schémas de géométrie. À première vue, les différents exemplaires d’un même texte paraissent strictement semblables, le nombre de planches et leur contenu sont également similaires, ce qui témoigne d’une certaine fidélité au modèle d’origine que les maîtres de mathématiques et leurs élèves ont simplement copié sans y ajouter de profondes modifications. Les six manuscrits possédés sont de six mains différentes : aucun d’entre eux ne peut donc être rapproché d’un autre.

Figure 17

La Géométrie pratique contient entre autres des applications des notions de géométrie pour la réalisation de plans, de cartes, le calcul de la hauteur d’une montagne… Les planches y sont donc plus attrayantes, figurant des paysages ou des cartes.

Livre V planche IX

La plupart de ces manuscrits ne disent malheureusement pas grand-chose de leur conception et de leur utilisation. L’un d’entre eux (cote 1R 137225) possède un ex-libris du XVIIIe siècle de l’abbaye de Marmoutier (Indre-et-Loire). Un autre, une Géométrie pratique (cote 2RC 3085), possède une date et le nom de son utilisateur : Odile-Sébastien de Tarade en 1730, soit une quinzaine d’années après la mort de l’auteur.

Notes famille de Tarade

Ce manuscrit est d’ailleurs intéressant puisqu’il est resté dans la famille de Tarade jusqu’au XXe siècle. Il devait jouer un rôle symbolique assez fort puisque plusieurs générations des descendants d’Odile-Sébastien de Tarade y ont laissé des notes biographiques. Odile-Sébastien indique sur le contreplat qu’il a passé un examen à Paris en février 1734. Son fils, François-Sébastien note qu’il a également passé son examen le 15 août 1785 à Metz et que son propre fils Théophile l’a passé le 23 juillet 1810. Eugène de Tarade, fils de Théophile, y inscrit ensuite son nom. Enfin, Arthur Sixte Nicolas de Tarade explique avoir récupéré ce livre en 1897 dans la succession d’Eugène pour lui-même et pour son fils Jacques. Dans une longue note de 1898, il complète les informations généalogiques sur sa famille. Malgré un aspect peu remarquable – reliure commune du XVIIIe siècle, manuscrit à l’écriture assez peu appliquée, contenu didactique – c’est dans ce livre que les membres de cette famille de la noblesse d’Ancien Régime ont laissé quelques-uns de leurs souvenirs alors même que l’ouvrage ne devait probablement plus servir comme cours de mathématique dès la fin du XVIIIe siècle.

Jean-Benoît Krumenacker, docteur en histoire


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.