Interfaces Site

Jean Cousin, L'art de dessiner, détail d'une planche sur les proportions 0

L’art de dessiner par Jean Cousin le Jeune

Les fonds Éducation de la Bibliothèque Diderot de Lyon sont bien loin de ne compter que des manuels scolaires… On y trouve des disciplines variées notamment des cours de dessin. Apprendre à dessiner le corps humain auprès d’un maître, voilà ce que propose L’art de dessiner, réédité d’après l’œuvre de Jean Cousin le Jeune à la fin du XVIIIe siècle. Ce cours est richement illustré : il se compose de trente-trois planches gravées dans un format oblong, représentant le corps dans différentes postures, incluant des croquis de l’homme, de la femme et de l’enfant. Une unité de mesure : le nez Les proportions sont enseignées à l’aide de figures géométriques, cependant l’unité de mesure la plus récurrente n’est pas le centimètre mais le nez. En effet, les longueurs sont données par comparaison à une partie du corps qui sert de référence, le plus souvent le nez ou la tête. Par exemple, la largeur des hanches correspond à « deux grandeurs...

0

Les revues anciennes d’anatomie

Nous terminons cette série de billets consacrés aux fonds anciens d’anatomie par une présentation des revues de la BU Lyon1 car les collections d’anatomie ne se limitent pas seulement aux ouvrages. La Bibliothèque Universitaire compte aussi dans ses collections un patrimoine riche en revues. Des périodiques rares que peu de bibliothèques françaises possèdent. En effet, le Catalogue collectif des bibliothèques de l’enseignement...

Détail frontispice BilderAkademie 0

Bilder-Akademie : un cabinet de curiosités imprimé

Au XVIIIe siècle en Allemagne, Johann Sigmund Stoy publia une encyclopédie illustrée conçue dans le dessein de nourrir « un esprit sain et un cœur noble » pour les enfants des Lumières. Imprimée entre 1780 et 1784 en neuf parties, offrant un cours de formation de cinquante-deux semaines, la Bilder-Akademie für die Jugend [L’académie d’images pour la jeunesse] comprenait deux volumes in-octavo de texte et cinquante-deux planches de gravures sur cuivre. Elle était censée moderniser les approches pédagogiques afin de les rendre plus ludiques. Voici ce qui la rend singulière : les enfants devaient découper les images de l’Akademie, les coller sur des cartons et ensuite organiser ces cartons dans des compartiments dédiés, le monde tout entier était ainsi déposé dans une boîte d’images. Frontispice : Livre ouvert, entourée par des putti, Clio entrouvre un rideau pour dévoiler des tableaux de scènes de l’Ancien Testament, toutes scènes qui se trouvent dans l’Akademie. Autour d’eux se trouvent le manuel scolaire de Basedow,...

0

De humani corporis fabrica de Vésale

L’exposition « L’anatomie, de Vésale à la 3D » organisée par la BU Lyon1 a été l’occasion de mettre à l’honneur et de présenter au public le magnifique exemplaire du De humani corporis fabrica des collections anciennes de l’Université.                                     Cet ouvrage fondateur de l’anatomie moderne paraît...

Gravure de mode, Journal des Demoiselles, vol.1856, n°II 0

Le Journal des Demoiselles

La Bibliothèque Diderot de Lyon dispose, au sein de sa collection de livres anciens, d’une série du périodique le Journal des Demoiselles, paru de 1833 à 1922. On trouve ainsi une liste quasiment exhaustive des exemplaires sortis entre 1833 et 1890. Ce journal, destiné aux jeunes adolescentes de quatorze à dix-huit ans des classes aisées de la société française, s’inscrit dans le domaine de la presse de jeunesse et au sein du thème de l’éducation dans lequel se spécialise la Bibliothèque Diderot de Lyon. La page de garde du journal de 1833 à 1853 présente un rassemblement de divers objets qui reflètent les occupations de la demoiselle. Fondé en 1833 et géré tout au long de son existence par la famille Thierry, le Journal des Demoiselles apparaît au cours de la monarchie de Juillet, période d’essor considérable pour la presse et en particulier...

0

Isidore Geoffroy Saint-Hilaire et la classification anatomique des monstres

Nous poursuivons la découverte des ouvrages d’anatomie avec ce traité des monstruosités, des variétés et des vices de conformation. La tératologie – étymologiquement « étude des monstres » – représente une branche particulière de l’anatomie animale et humaine, dévolue aux malformations embryonnaires. Ces dernières sont connue et décrites depuis la plus haute Antiquité, mais leur étude rationnelle débute seulement Interfaces/fonds anciens BU LyonMore Posts

Rhetorica Christiana 0

Floraison rhétorique parmi les cactus : la Rhetorica Christiana de Diego Valadés (1579)

  De Diego Valadés (1533 ?-1584 ?), on sait peu de choses. Missionnaire franciscain en Nouvelle-Espagne, sans aucun doute était-il d’origine européenne, peut-être fils d’un conquistador espagnol du même nom. Certains de ses biographes affirment qu’il était métis, né d’une mère Tlaxcaltèque, lui-même n’en fait pas mention. C’est à Mexico qu’il étudia la théologie, fit ses humanités, et fut ordonné prêtre, autour de 1556. D’après ses propres écrits, il passa trente ans parmi les Indiens à prêcher l’Évangile en langues « mexicaine [náhuatl], tarasque [purépecha], otomi ». Il voyagea en Europe en 1571 et fut chargé d’une mission diplomatique auprès de Grégoire XIII. La rivalité du pape et du roi d’Espagne qui prétendait contrôler...

2

Un best seller anatomique : le traité de Léo Testut

A partir du 10 octobre 2017 et jusqu’au au 6 janvier 2018, la bibliothèque universitaire Lyon 1 propose dans trois bibliothèques (BU Sciences, BU Santé Rockefeller et BU Education de Saint-Etienne) un parcours anatomique pour découvrir cette discipline et son enseignement de la Renaissance à aujourd’hui. En complément à l’exposition, L’anatomie, de Vésale à la 3 D, à découvrir à la BU...

0

Une grammaire pour les dames ?

La bibliothèque possède dans sa collection de livres pour la jeunesse une Grammaire des dames publiée par M. de Prunay en 1777 à Paris chez Lottin l’aîné. Il s’agit d’un manuel (au sens de petit livre qui tient aisément dans la main), relié en cuir (puisqu’à l’époque, le possesseur fait relier ses ouvrages et ne les achète pas déjà reliés) ; un ex-libris...

1

Traité d’anatomie topographique de Paulet et Sarazin : une vision en relief du corps humain.

En attendant de découvrir à partir du 10 octobre dans les bibliothèques universitaires de Sciences, de Santé et à la BU Éducation de Saint-Etienne, l’exposition L’anatomie, de Vésale à la 3D, Philippe Jaussaud vous propose de feuilleter le Traité d’anatomie topographique comprenant les principales applications à la pathologie et à la médecine opératoire (1867-1870) de Vincent Paulet (1828-1906) et Jules Sarazin (1831-1906) conservé...