Étiqueté : XVIIIe

2

Le cours de physique de Jean Théophile Desaguliers

La bibliothèque universitaire conserve dans ses collections Le cours de physique de Jean Théophile Desaguliers. Cet ouvrage en deux volumes appartenait comme l’indiquent les marques des pages de titre, au pensionnat de Tournon, devenu ensuite lycée impérial de Tournon. Ce lycée, actuel Lycée Gabriel Fauré, est le plus ancien lycée de province, il possédait une importante bibliothèque dont une partie est conservée...

0

Un monument à la gloire de Rousseau

    Les fonds patrimoniaux de la Bibliothèque Diderot de Lyon recèlent deux exemplaires de trente-huit volumes in-octavo d’une célèbre édition des Œuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau, dite édition Poinçot. Publiée entre 1788 et 1793 chez le libraire Claude Poinçot, elle est l’œuvre de l’écrivain, dramaturge et journaliste Louis Sébastien Mercier, qui pour l’occasion se fit éditeur scientifique avec l’aide de trois...

0

L’Abbé Nollet et l’art de faire des chapeaux

Le billet du 11 décembre 2011 intitulé, Les Descriptions des arts et métiers faites ou approuvées par Messieurs de l’Académie royale des sciences : une histoire mouvementée, présentait cette importante publication indiquant que la BU Sciences possède dans son fonds ancien, 74 de ces descriptions, rassemblées en 48 volumes.Parmi ces descriptions figure, L’art du chapelier rédigé par un auteur bien connu des...

0

La Dianyologie ou Tableau philosophique de l’entendement : un titre étrange pour un ouvrage atypique

Entré en 1903 dans le fonds ancien de l’Université de Lyon, l’ouvrage du prince Alexandre Mikhaïlovitch Biéloselskii-Biéloserskii (1757-1809) intitulé La Dianyologie date de 1790. Imprimé à Dresde chez C. C. Meinhold, il est relativement rare puisque les catalogues collectifs n’en recensent que trois en France,  dont l’exemplaire de la BDL. Un ex-dono autographe, adressé à une comtesse, et une reliure soignée d’époque...

0

Les « Colloques » de Cordier : une leçon de latin ou de bonne conduite ?

La Bibliothèque Diderot de Lyon conserve plusieurs exemplaires des Colloques de Mathurin Cordier imprimés du XVIe  au XVIIIe siècle. Les colloquia ou « dialogues » sont de courtes conversations en latin entre deux protagonistes, conversations qui abordent des thèmes divers et sont censées aider l’élève à s’approprier des mots de vocabulaire courant et des tournures de langue.            ...

0

Félix Vicq d’Azyr : anatomiste du cerveau

La Semaine du cerveau est l’occasion de présenter les planches anatomiques du cerveau que Félix Vicq d’Azyr publia dans son Traité d’anatomie et de physiologie paru en 1786 : 32 planches d’une précision et d’une qualité remarquables pour l’époque. La bibliothèque universitaire conserve dans ses collections, Les œuvres de Vicq-d’Azyr, recueillies et publiées avec des notes et un discours sur sa vie...

0

Les représentations de la machine d’Atwood

Avant l’invention du chronomètre, la chute libre était difficile à étudier quantitativement, car la distance parcourue est grande et le temps de la chute très court : 125 mètres en 5 secondes par exemple. Galilée déjà, avait cherché comment la ralentir en utilisant le plan incliné. Georges Atwood (1745-1807), physicien anglais enseignant à Cambridge, met au point en 1784 un appareil permettant de...

2

La place des images dans les traités de physique

  En 1756, le recteur de l’université de Paris Jean Cochet écrit : « Je n’ai rien négligé pour rendre aisée, courte et très intelligible, sans le secours des figures dont on se sert ordinairement la Physique que je donne au public : les figures fatiguent plus le lecteur qu’elles ne l’éclairent. ». Ce n’est pas l’avis des auteurs qui ont contribué...

0

Giuseppe Allegranza, un précurseur en archéologie chrétienne

La Bibliothèque Diderot de Lyon possède dans les fonds anciens des universités lyonnaises trois ouvrages parmi les plus connus de Giuseppe Allegranza (1713-1785), érudit dominicain passionné par l’archéologie chrétienne. Très curieux d’archéologie antique, Giuseppe Allegranza a beaucoup voyagé dans toute l’Italie, le Piémont, la Ligurie, la Sicile, la France méridionale et même jusqu’à Malte. Il a également énormément écrit et entretenu des...

0

La fascination de la montagne

Si le XVIIIe siècle n’a pas au sens strict « découvert » la montagne, comme on a parfois tendance à l’affirmer quelque peu rapidement, il est le siècle qui a popularisé celle-ci et où se multiplient les voyages : voyages scientifiques et d’exploration ainsi que voyages touristiques. La bibliothèque possède trois ouvrages qui ont été de véritables best-sellers en leur temps de ce type de...