Étiqueté : XVIe

0

Apprendre les rudiments du latin au XVIe siècle, 1/2

La Bibliothèque Diderot de Lyon conserve une riche collection d’ouvrages anciens liés à l’éducation et l’enseignement, provenant en partie du fonds de l’ex-INRP. Parmi ceux-ci figurent des petits livres intitulés couramment Rudimenta. Ce sont des abrégés des règles fondamentales de la grammaire latine, très répandus sous l’Ancien Régime, et qui interviennent les premiers dans l’apprentissage du latin. La bibliothèque a la chance...

0

La philosophie naturelle de Paul de Venise

De tous les écrits de Paul de Venise, philosophe logicien et moine augustinien des XIVe  et XVe  siècles, seuls quelques-uns ont bénéficié d’une édition moderne, qui sont considérés comme sa contribution originale à la philosophie, et plus précisément à la logique1. Paolo Nicoletto Veneto fut en effet avant tout un logicien. Né en 1369, entré dans l’ordre des Ermites de Saint Augustin,...

0

Une cosmographie animée

La BIU Lsh conserve une édition de 1584 de la fameuse Cosmographia seu descriptio totius orbis d’Apianus publiée dès 1524. Apianus ou Apian, de son véritable nom Peter Bennewitz ou Bienewitz est un cosmographe allemand né en 1495 à Leisnig en Saxe, et mort en 1552. Professeur de mathématiques et d’astronomie à Ingolstadt, il reçut de Charles Quint le titre de chevalier...

0

De quelques incunables conservés à la BIU Lsh 2/2

Nous avons vu précédemment que dès la fin du XVe siècle, contrairement à ce qui se passe en France, l’humanisme italien influence l’organisation des incunables. Dans l’exemplaire des Vitae de Plutarque possédé par la BIU Lsh, les ornements font désormais partie intégrante du moment de l’impression, d’où la multiplication d’initiales gravées. Le noir et blanc ne nécessite plus d’ajouts de couleurs et...

0

De quelques incunables conservés à la BIU Lsh 1/2

L’étude de la vingtaine d’incunables (ouvrages imprimés avant 1501) conservés à la BIU Lsh permet de se faire une idée des évolutions à l’œuvre au cours des cinquante premières années de l’histoire de l’imprimerie. Il s’agit d’une période de transition où, pour ne pas dérouter les acheteurs potentiels, les nouvelles techniques imitent  les manuscrits : la mise en page, les ornements refusent toute...

0

Exposition « Unité du Savoir : Art et Science à l’Age Classique »

Hall de la bibliothèque Denis Diderot du 12 mai au 15 juin 2011 du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 17h Organisée par Daniel Régnier Roux de l’Institut d’histoire de la pensée classique et par la bibliothèque de l’Ens de Lyon, l’exposition a bénéficié des prêts de l’Université Claude Bernard – Lyon 1 (Service commun...

1

Aux sources de la botanique moderne : un ouvrage de la Renaissance, le De historia stirpium commentarii insignes

Sorti des presses d’Isengrin à Bâle en 1542, le De historia stirpium commentarii insignes  (Commentaires remarquables sur l’histoire des plantes) – de Leonhart Fuchs renferme plus de 500 gravures sur bois, toutes magnifiques de part leur précision et leur finesse, représentant des plantes pour la plupart médicinales, originaires d’Allemagne ou du Nouveau monde. Si elle s’appuie sur le grec Dioscoride et la...

2

L’animal, l’homme et le monstre : histoire d’étranges poissons

L’exposition « Figures de l’animal » organisée en octobre dernier par la BIU Lsh a donné l’occasion de (re)découvrir l’Histoire entière des poissons de Guillaume Rondelet dans l’édition lyonnaise de 1558. Cet ouvrage, paru d’abord en latin en 1554, restera, pendant près de deux siècles, l’ouvrage le plus complet sur la faune marine. Certaines descriptions font preuve d’une précision toute scientifique, d’autres sont totalement...

4

Un curieux marque-page, le signet à roulette

Tout au long de l’histoire du livre manuscrit ou imprimé, ses producteurs n’ont pas ménagé leurs efforts pour rendre l’accès à l’œuvre plus aisé, pour permettre au lecteur de s’orienter au sein des textes les plus denses : foliotation puis pagination, disposition en paragraphes clairs, rédaction de tables des matières et d’index… Le lecteur lui-même a souvent laissé des traces de son travail...

2

Un traité insolite : le droit de l’eau mis en image

Parmi les nombreux commentaires du Corpus juris civilis que possède la Bibliothèque interuniversitaire, on trouve le curieux « Tractatus de fluminibus, seu tyberiadis » extrait des « Consilia » imprimé à Lyon par les frères Senneton en 1546. L’auteur en est le célèbre Bartolus de Saxoferrato (1314?-1357) juriste éminent du 14e siècle, maître au Studium de Pérouse. Ce traité, très apprécié dès sa création (1355), mais...