Vauban : ingénieur et économiste financier

Sébastien le Prestre de Vauban (1633- 1707), est d’abord représenté dans les collections de la BIU Lsh par ses livres sur les fortifications. Le Traité de la défense des places fait suite au Traité de l’attaque des places. Vauban s’inspire dans ces deux ouvrages des traités de fortifications du chevalier Antoine de Ville, ingénieur du roi, et du comte de Pagan. L’ouvrage de Guillaume le Blond, Elemens de fortification (1756) est composé de 19 planches dépliantes dont des schémas représentant les systèmes de fortification de Vauban (fig. 1) ainsi que du chevalier Antoine de Ville et du comte de Pagan. (fig 2).

Fig. 1 : Elemens de fortification : contenant les principes & la description raisonnée des différens ouvrages qu’on emploie à la fortification des places; les systêmes des principaux ingénieurs, la fortification irréguliere, &c… par M. Le Blond. Planche 16. Cote BIU Lsh : 21 883

 

Fig. 2 : Elemens de fortification… par M. Le Blond. Planche 15. Cote BIU Lsh : 21883

 

Ces traités sont en effet souvent accompagnés de cartes et de plans détaillés. C’est le cas d’ouvrages assez rares comme le Système sur la manière de défendre les places par les contremines et le Traité des fortifications (1694). Ce traité de Jacques Ozanam, mathématicien élu à l’Académie royale des sciences en 1701, est accompagné de planches,  d’une « table des angles et des lignes d’un polygone fortifié » et d’une première page coloriée (fig. 3).

 

Fig. 3 : Traité de fortification contenant les méthodes anciennes et modernes pour la construction et la deffense des places… par M. Ozanam. Cote BIU Lsh : 21 928

 

Mais Vauban est aussi représenté dans la bibliothèque par le Projet de Dîme royale. En 1707, malgré l’interdiction du pouvoir, Vauban publie cette contribution importante à la réflexion sur les impôts qui agite tout le XVIIe siècle. Là, il préconise de remplacer les anciens impôts par un impôt unique de dix pour cent sur tous les revenus (même ceux des ordres privilégiés) ! On retrouve dans l’édition de 1708 de la BIU Lsh l’intérêt de Vauban pour la démographie : de véritables formulaires de recensement  répertorient, par paroisse, le nombre de femmes et d’hommes, de maisons en ruine, de chèvres et de vaches…

 

Fig. 4 : Projet d’une dixme royale qui, suprimant la taille, les aides, les doüanes… produiroit au roi un revenu certain et suffisant… par M. le maréchal de Vauban. Cote BIU Lsh : 49142

 

Bibliographie :

  1. Barros, Martin ; Salat, Nicole ; Sarmant, Thierry. Vauban : l’intelligence du territoire. Paris : N. Chaudun : Ministère de la Défense, 2007.
  2. Mousnier, Roland. La dîme de Vauban. Paris : Centre de documentation universitaire, 1968.
  3. Virol, Michèle. Vauban : de la gloire du roi au service de l’État. Seyssel : Champ Vallon, 2007.

 

Bibliographie des écrits de Vauban :

  1. Vauban, Sébastien Le Prestre. Traité de la défense des places : ouvrage original de M. le Maréchal de Vauban. A Paris : chez Charles-Antoine Jombert, MDCCLXIX, 1769. Cote BIU Lsh : 21509 /2
  2. Vauban, Sébastien Le Prestre. Traité de l’attaque des places. A Paris : chez Barrois l’aîné : chez Magimel, [S.d.]. Cote BIU Lsh : 21509 /1
  3. Vauban, Sébastien Le Prestre. Projet d’une dixme royale qui, suprimant la taille, les aides, les doüanes… produiroit au roi un revenu certain et suffisant… [S. l.] : [s. n.], 1708. Cote BIU Lsh : 49142
  4. Vauban, Sébastien Le Prestre. Écrits divers sur l’économie. Saint-Léger-Vauban : les amis de la maison Vauban, 1996.
  5. Vauban, Sébastien Le Prestre ; sous la direction de Virol, Michèle. Les oisivetés de Monsieur de Vauban ou Ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets. Seyssel : Champ Vallon, 2007.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Virol Michèle dit :

    Votre fonds ancien est tout à fait remarquable, aussi est-il dommage que vous ne mentionnez pas que les ms 1518, 1519, 1520 sont les manuscrits d’une partie des Oisivetés de Vauban.
    Votre bibliographie n’étant pas à jour, vous ne savez pas qu’elles ont été publiées sous ma direction, chez Champ Vallon, 2007, 1790 pages.

  2. Interfaces/fonds anciens BU Lyon dit :

    Bonjour Madame,

    Nous sommes tout à fait désolés de n’avoir pas fait figurer vos publications (qui pourtant sont dans notre bibliothèque) dans notre bibliographie : voilà qui est chose faite désormais.

    Pour ce qui est des manuscrits 1518, 1519 et 1520, il ne s’agit malheureusement pas de manuscrits de notre institution (BIU Lsh, Bibliothèque Interuniversitaire Lettres Sciences Humaines, située à Gerland) mais de manuscrits appartenant à la bibliothèque municipale de Lyon (BM de Lyon, située à la Part Dieu) : nous ne pouvions donc pas en parler dans notre blog car ils ne font pas partie de nos collections.

    Merci pour vos remarques,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *