Ex bibliotheca de Jean-Baptiste Desgranges

  • Desgranges (1)
  • Desgranges (6)
  • Desgranges (4)
  • Desgranges (3) web
  • Desgranges (5)
  • Desgranges (1) web
  • Desgranges (9)
  • Desgranges (8)
  • Desgranges (2) web

Portrait. Desgranges, jean-Baptiste. Réflexions sur la section de la symphyse des os du pubis. 1781. Cote 35318

Jean-Baptiste Desgranges (1751-1832)

Nous poursuivons la découverte des apports des donateurs dans la constitution des collections de la BU Lyon1 avec une présentation des ouvrages provenant de la bibliothèque de Jean-Baptiste Desgranges. Jean-Baptiste Desgranges natif de Mâcon (1751), débute ses études médicales dans sa ville natale, il les poursuit ensuite à la Rochelle et arrive à Lyon en 1767 pour suivre les cours de chirurgie de l’Hôtel-Dieu. En 1779, il soutient une thèse intitulée : « Des tumeurs fongueuses et des fongosité de la dure-mère ». En 1788, il obtient le titre de docteur en médecine de l’Université de Valence puis revient s’installer à Lyon où ses travaux lui valent de nombreuses récompenses.

Fervent royaliste, il prend en charge l’organisation du service de santé durant le siège de Lyon contre les armées de la république, en 1793. Contraint à l’exil après la prise de la ville, il part s’installer en Suisse. Il enseigne l’art des accouchements à Morges puis exerce la médecine et la chirurgie dans le canton de Berne. Le sénat de cette ville l’honorera en lui décernant une médaille d’or frappée aux armes du canton. Il revient à Lyon en 1802, toujours très actif il participe à la création de la Société de médecine. Desgranges meurt en 1831, à l’âge de 79 ans. Il est l’auteur de nombreux articles de médecine et de chirurgie pratique. A sa mort, il laisse une très riche bibliothèque, plusieurs de ses livres sont conservés dans les collections de la BU Lyon1.

Les marques d’appartenance

Desgranges, Jean-Baptiste. Réflexions sur les épanchemens dans la poitrine. [s.n.],[ 1779]. Cote 35687

 

Nous avons recensé plusieurs modèles d’ex-libris dans les ouvrages provenant de la bibliothèque de Jean-Baptiste Desgranges. Ils sont toujours positionnés sur la feuille de garde du contre-plat supérieur.

Parfois plusieurs étiquettes se juxtaposent ou se recouvrent l’une l’autre. Le volume que nous présentons est un recueil factice dans lequel Desgranges a rassemblé sous une même reliure plusieurs mémoires qu’il a publié. Chaque texte est précédé d’une présentation manuscrite rédigée par l’auteur.

 

Didelot, Charles Gabriel. Avis aux personnes qui font usage des eaux de Plombières. Vivot, 1782. Cote 36966/1

Les vignettes datées de 1788 se présentent sous la forme d’étiquettes typographiées de 53X80. Le cadre fantaisie est formé d’un double filet, la partie externe est hachurée et entourée d’une guirlande comportant sur les côtés supérieurs et inférieurs deux anneaux entrelacés. Au centre figure en latin l’inscription : « EX BIBLIOTECÂ Joannis-Baptiste DESGRANGES, Doct. Medic. Nec non Chirurg. Lugduni. 1788. »

 

 

 

 

Leroy, Alphonse. Essai sur l’histoire naturelle de grossesse et d’accouchement. Genève: Leclerc, 1787. Cote 35040

 

Plusieurs ouvrages possèdent un modèle de vignette similaire mais sans les deux anneaux entrelacés.

 

 

 

 

La Peyronie. Mémoires de l’Académie royale de chirurgie.Didot, 1774

 

Sur quelques rares ouvrages figure une vignette typographiée avec un cadre fantaisie composé d’un filet hachuré entouré d’une branche de feuillage et comportant au centre de chacun de ses côtés une fleur. Au centre est inscrite la mention : « Ex Bibliothecâ JOAN.BAPT. DESGRANGES, Doct. Med nec-non Chirurg. Lugduni. 1789 ».

 

 

 

 

Boissier De Sauvages, François. Nosologie méthodique. Lyon: Bruyset, 1772. Cote 36053

Bien que cette date soit postérieure à celle figurant sur les précédents ex-libris, sur certains livres l’étiquette de 1789 a été recouverte par une vignette de1788. Jean Roussel, dans son article sur les Ex-libris médicaux lyonnais,1 émet l’hypothèse que la marque de 1789 ait été mutilée ou effacée sur les ouvrages de Desgranges restés à Lyon durant son exil car son nom était devenu compromettant. A son retour reprenant possession de sa bibliothèque, Desgranges aurait apposé une étiquette version 1788 au-dessus de la première marque de provenance.

 

 

 

Eller, Johann Theodor. De la connoissance et du traitement des maladies, principalement des aiguës. Paris: Valade, 1774. Cote 36049

 

 

Quelques ouvrages comportent un ex-libris gravé de 44X82 signé de Wexelberg, graveur et dessinateur autrichien qui a travaillé en Suisse dans le deuxième quart du XVIIIe siècle. Il est possible que Desgranges ait utilisé ces vignettes durant son séjour en Suisse. La gravure représente un décor antique avec au premier plan une végétation luxuriante jonchée de fûts de colonnes brisées. Entre deux chapiteaux un mur envahi par des plantes permet l’inscription de la marque de provenance. Sur l’ouvrage consulté est inscrit à l’encre noire : « JB. Desgranges Doct. Med.et Chir. ».

 

 

 

 

 

Mare, Franz Xavier Von. Tractatus medico chirurgico chemicus de cancro et spina ventosa curabilibus. Vienne: J.T De Trattnern, 1767. Cote 35300

Dans la collection on a également retrouvé quelques livres comportant collé au-dessus de la marque de provenance le blason du canton de Berne, ville où a vécu Jean-Baptiste Desgranges durant son exil et qui l’a honoré en lui remettant une médaille frappée aux armes du canton. Il s’agit du blason de gueules, à la bande élargie d’or, chargée d’un ours de sable, armé, vilené et allumé de gueules.

Article rédigé par Livia Rapatel

Bibliographie :

Dezeimeris, Jean Eugène. « Desgranges (Jean-Baptiste) » in Dictionnaire historique de la médecine,ancienne. 1834, vol.2, p.69. Disponible en ligne [consulté le 13 juin 2017]

Roussel, Jean. «Ex-libris médicaux lyonnais,I». Albums du crocodile.1935, n°4, p.34

  1. Roussel, Jean. «Ex-libris médicaux lyonnais, I. Albums du crocodile.1935, n°4, p.34 []

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Benoît dit :

    Bravo Livia, belle analyse, et bien écrite de plus, ce qui est malaisé quand on évoque de tels sujets !

  2. Interfaces/fonds anciens BU Lyon dit :

    Bonjour Benoît, je vous remercie pour votre message, merci de nous suivre sur le Blog Interfaces/Livres anciens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *