Les oiseaux et les poissons de Seba découpés et classés par Coquebert de Montbret

  • seba-albertus-1
  • seba-albertus-2
  • seba-albertus-3
  • £›Ýló^Uh,4Ws±ê6.˜Ð(†¥±#+XG$ÈKj««ƒMG§N‹€;ÁK‘´,ÒԒÐ>Í¿aʶxL„]™ÄŒ_kì u:vêíÆÚªñʉ¤²™Xø’ù|´˜ÀÀÿÑõN0€`ÀKnúVr„jü™g]5mÔՀ<çíƒÚOKÄ·8x,•2èä `ŠT°yµÐí*ú{¿„ÕòRª+ìªÚE-y,fp@“Ä«ÒI%*Ÿo§ÃoþœSF¦*…]ĵßm’”ó3bNÞÍ|Bã±æ¿55iÝґE4qnäÇ$e@Ýv/w0â:Ñ6X^͸¾Ä–$±Z+_w÷”$«Ú+ÄuڀVMuêy4þ¡šàƒw 4ß(Ãô:½Úh0VyËiÈ;uváöwÝ?ëì)-‚Hhv馇p ‚N¿´Ag-¢Éáê±4öAcÒp} eÜ8³×ÎfQÞ&†`ïÈæC¸yfX÷M¯ë9{|éÕF/´¾≠‡'’Xæ·zše°ØFJÆ	Öe†$Ë´Ÿ˜7âûՓw`ÍöÍEU扖Eu‰`	ÎTPP³öˆÛ›¯›·Ó‰h»uEƒìߏà©^0•ýúÖTLy^ØrøìÌúKv̒`nTGO“ba·$ît^Y4w“/µ™Ž$Ï䍉¡”ªšuQ@Õ¬X$&í|ÒHëÿùáN²Ã­8–$%ÈUYÖ6Þ£pÔht¯ØÚcH:àÀ0€`ÀÿÕõN0€‡uDgrTÌ|'Gx›ˆ¬Mi#%þnHÑmæAºÿEh|=ßú»FöÆm[åBr‹Ñ,evŽæ£6ô•âÿng'OÕ£?ôo×S0­¬ØHoA„ŽEAn6'´‚Ètéá¡óc²”©ÙŔÖÌd¨²Ê%Õb1.€2°¤hFƒ]¾8è‰lSRìõíA—ÖøÈyV'—¨äm~„ðýìG'GT’çÄ8rù7$¸TI—@ëY4Ìeˆ“n‡vˌvד7NQR¶·!Îã1µX•"e–P”È		#â> mX¢õžåôýZCI:17V9ÞÏ_+Õ6#»6Èd7“Èš©,ª[¬£ý©½{;S´Ì"™³›lfÏóL¾á©&YU«Yp‹¼½Jèí®Þ÷n¬½‹—ÕŽé™ÂÅ¡XóqG=`¾ïS˜ÜÉ"œï¸y5}I_«ÓåÄË8.²5^’ÊäÐج©"Ø.Y^Æfv+ÉÓ£‹«*ýÅF»«ó1“eò‹ÁqÍzrGϯ_pB6Ú¶›¶&ï»{íþº¯©ÖKvÕݏßh•ð÷Y¦’¥fµP¶7çOˆ–FB‘£+®àžMé$ˆÝø»ÿS›IºO³øHû$âê·8xfú?+ʝÊAÌg¹+ƒ´›{Ètùïy?øá’ÍY£bªGeÞôm¿nÓ×ç€7À0€`À0€?ÿÖõN0€Ûžæ¿£ªJ1R­¬‘¯5£ÐyÌCG‘×Ëîÿ<ÉíŽåµbq“Zí$/ÈæÉÛzàgÛ%~‹-Y·'­uԉ²œÏæ’y¤©ÍC<ž÷Tu/*yÙÏT×w~¾m¸EÍlؑ¨«ƒ]A~×žüµ–YVµ¹ÖÔ$ $k½¹‡pü)‰ƒ¯Ìë(ÛÁµób•Ô’&ŽÙaºÓ¸V»F,ˆt~Ò6îùb¢›äÝW”cŸT¿ãXðރ/¨žþ¶@–F@ìRG]â5>¦·i[òâ¼ÍÙªŸhvÏ"Άf±T–:p¤v6nt€J:«Eby;ßãTlää끦ÝØnËJaZ!ˆ°Ñ®É¡éÚÚíè>Í«ùñÒ1kæN£MÒàvÚöaL¾)!£—Ý(”•Çûå–bbTv®Þÿn%jtäé-£¹­±þ¡¼¯,®ö²Êp¬“Á*˜ƒ³²§quo~±q››I·EÅF¶­GÓ?{ĹÕùi;=â‘ÜB WG0hQ‰P6¬;Czy~ÌÓiðf¬ZÝWéôýúFÌ¢¤Ö#³açT‘¶Lć’E+ʃÜ6)ô~-ݘè©c©Æm¼ød;>^ϽJòÕË¢$Ë2u‰_¸~ªC3±ûùئúÒÝXrÎ#Ϫߊ|µÚE‡àJ꣸Gå/NŠ¡<Ý¿IÛôåWX./eÞÒ²šÕ̙¦x‘Ïbrf¨«1³.ݽ‹2	%é5—sþóc)ŒWÄ¿rŒÕ3:¾õyëÀÚrM”å3©ë¸Fǘ£ÿQ°0]€`À0€`ÿ×õN0€5•‚ÄìX¨U$°‘ ñC¯ðÀ´Ïi9ÖK› SϲßxU‘㘱,©âÕåÛäšÐÉÜ¿¬ðË/OOs£ÎÙÎj.4ÖaˆF“ÊÜø˝ÝýWR|·ßü<ñ×nN/”z5ý‘é¤úHŽäUóCc1‚Ħ:¨¾ó˜˜ÛA¾¿Hö ë¹¤ì}_N:ê4«ÏÂyàÞN™Iµ™ZlÒ6äGN–†ÈÆȼP)rÅM;¿–Îu1ß<å9ÌãåBw?CØÌFÿ"þ_Ÿ9§Yy;Â{fýÚÅ}ÊBlʍ:™™oܔºìJyZÕw˪E«tå§üËó­Ô’ŠäÍ=?yºS—sµõ²tÍåÎ |®¼ñגWr¬ÄDFÐCK;†nÐO{vý8É(¥–Dµå6”VÈÇï¼7gy[–V¯^‹2G²Ñ$Uì2¨Yµ‰]Úi³¿	Û£Í$6P‹5¶,É]#Z!‡1äÑc® ‘ä/Ù´k¿’E9JL~¹/.zžñj)¦­%kÖ&V§WVÐ']<ªï»V~!jJ×ᇿ¾h$ÌÄ2Jè^iCˆõÀFžUüêIa9jMnw·øŽÑ®`/ªiUÜ®?Æ,4º•ûµ¿Î“9É%Â%<)íŸ?áÌÖk¦“0žbí_2L`Œ¦¹y6n“ò`Ñ)—w´æ1½«öR…XþVd–{Ný;Øļ˜Ôý=Íþ3L¦Ñhä¹Ì½%¹2ÝcYÔ#²ü›`,ÁOâÚØs2ª–b@Ô±èÀÿMä۞ÿÆ:çG ýºã,¡±ñ‰ ‘eŒø:0aüF4àÀ0ÿÐõN0€ þÓx¾žE—©±!ËØ"7Fätf]P°ƒ*N¾díðË1žBâÎ ¹œfög».öՐKó•n’õw2ùّÛõ›¾[ŽÓrQ¦ëð‘ÁÁÚ9PI$ƒ™Š[®ÆþkÿñҌj.*»þ"Âà|ˇ®åò¾&¬‘å3£¸ŠHqmßj¸Ú.ºøùÃ˯§,8¾×„¿gÕQyãÄHs;=NŸ-É©šÔ¡ÔGfi4I™7i¹ä—jì]<»1ËGJJ[¤îLëíûãIa¦bËíÜq]cuhÂÆÛ,…­Ìunþ¬[«ú¼¸õÉ&Ï:¾ƒ"j|?B'‚E3O Œ'sڕþJtÑJ"v÷êÒ_ò:S÷ýª•szÔÅ{Ç«–A’»‘Üz:¯÷q6›ùV›„-¾÷‡Äf,šJ½VÖD–%*yjk9Eó¶£ý|öJþÍ9F1n·OøCþC÷EÙs­ÜqÔkqÒ;ýߦ/ÿ!Î×ç.–§Ž8"¡F—ó2+}•Êè‰!´ü½ø¯x¸Yb>ÏÙÝ7±K»âÞpÙ%äÌ)ÇõÄb)¤ÐÁYz¸q¹Ü—üòâw+]h­Ofœc}Ø¿_gø‘üæ–SS,G2ûԓlxãÓbE",€fÔh»týï·ªÜyZŠ_f—žq,v9ŸeibŒ˜Ù#-¯EÝ·Éø±±Œc–ÎëRsŽÈÇö¡ö!(«ARd¯ÝvFÒÍ»NÙA^_ÃõHû›ã'͛8jéB¶ì¾ô¾û¿IÎ[W’NpœX»ªIñšòèÑöh6Ÿ¥±[ÉûDÚËã»èé8ÅK;Jo<UÅÙ"µÌƒ4Û½¶jz—qÓktåŸú¾Tä‘ÉBSÏ"u˲q%y¯Ã.crf1YšIDbugdA«mú76ïç®F(õk Ž10ÅV8N­"«™µë±ÆáÜ?ýìj³&ÓxT-‹9Ì(,SP½eo´z´qJc@¡ŠöC,Ÿ‹v‹sßiüow,4s<êͬ¶»Ú0:üä=¶~&oó 5C›G34åmÓh×Mv:öŸþ¼e‹ûØw³»¹ÅJ|Ezÿ'-Œë“–沐G7C¬`iåoˆØš¡ñ@0€F0€?ÿÑõN0)íÖ®PO*Dd;cÁw7Òºé©ÀIöåœIkˆíT‰¥¨´Ë%ÚË¿å˜ÝÑ6§wk¼úØß¿‚“NÑ^Ðá[Ù½}Ç5·Û¬FFދ·¦§p]N݊Q_élSt9f–)YË¡1ا+ÃF–±gŒõícÝ®ºó1)¦^é*®Ÿ}¡'¼Ë,û7Èb!¢k;HI!ט§Mt]ðCÉ È¤½îS¤òG²‡Š"–^XÓ¹Ž¬<Ý{{¾¯²eF+$9ZÌ%³w0Udc’²ÆJŽt ½ìͽ8˜´–š›6r°2üÃ7¡—É,ñÖ­úܨÚ'%[ª:m%J¿Jÿ†7I±ÛK“qZ	lŠòåÌmѐ¸%f<:噳æ|Ëôù¹oQÙÞ:S֕%‘â¶_f)rª‰•—©µä«º×[v²oBåØ.›»|ØÆ×=IÏrðf“Ëw3«”×_wˆskN˱̧µ][jb»÷ÿ´5Q³dîYv'Ës9ìMv6*ÌL¬YהJ$-°lMw|6ôíóý»³nW&ÏS}.‘3ÄUšø¡È¹Ö‚XÙ6Äܱ:ë Üû]˜÷wÒUx%·6­çâF8Š:™m{ðÏcb)Lr±X›KèÄ&ôß·®º©O./t™³PK³….]×H©{ıÙìÊ«4ŽŒ­òªöù¿`ôԝ¿ÒwÑö¹éb=Ÿ_¨{±S'÷GPRº’Îi„‹#ȍº"€$s¦ÝG]ˆßåÍɦRVGmð^gR`+֛‘X¦‘·˜—wpÓPàÓÇgùhWÂ|aÅü7é¾ì±Çlš8ÎøeûCÆ{NÓÿ·îڳہ¿Ú·&͗Ýó¼®JÖÑwÞ§ìÆî_qÿÇïu᜕µØµ»¬Ê¼D²p«»ùó–¶i³”•r‰š–gTŽKVŸÞs|{Ù¤ù—gøfé5ɔ„Qf™¦Z‹w.¢ˆ’^¹YYtðŒr™™WñöîoN9ïk©ÑE2Çá¬æLß)ŠÜ°ÓVhO‚¸ñÐý˜ï¥©¹Y:?ÿÒõN0+ږm•ÖáÛQOieŸÝ÷V‘È^µ¬²	“íË7õ]ØÆåÒÉ{5kRÌY&†xÂÆeø¥ÈŠ¸ôÿXѦ*ŒFrŽ%È,æC‡x‚b)4ÃyGmuMús{_vÝޏéZuh½©:,|¯!k³®_~½Ìì¥y£Ž3+h2kúÉ¡í^¯Ü¾^﬚îà엙¯û"‡,Ͷ$“r7,¨FIf¯¸®»(>¯î轡psZv0­+™}™EX´i²4¯ a&ï#éµvÿï¶š5ƕ8{#ɦk5%–Iᯑ9ŒSC8<·Šo/Ä]ÆEWm¸½Ïª'lkÛ4½,2=PIb;̑ÕÌ©ìŽB³i®ß¯Ôø‰I%“¶³ÏQ½¢§Ÿ,Ë3¨²Ú¯o+‚Tv·nCïÛIHpD-ý"7÷D¢ªÿi0RºWúDvfÈòˆêÃ%ù‘l4ËÏxÀ²0]¤lc¬:ž§bã6¹³û±FÚÒ*–RK«Äè]·.:(g,äõ^×»-ߊ­RôdÌdxPD†(kó#š „«›ymìýÞV'ƒ5ëµÁ‰¯ÒZ¬4¥÷~x¼òL’Dk”ˆíS¯rþváåœîÕ$,{P>}k'ŠÌ+a ˆE˜;,±3l՗l§µ†º×ÍýÐÕd­ö¨O™Ï–YÍ¢¥“ÒYN¦ìÅRfC´‡ÚJ‘ÌÓgo«ø"±mÙڒ8K]èÕ²ƒß¢ælŠ7Ö4k"2²ªêšwŸ*ú>êu,˜®²<ü7fY'zàÍÖ8ìESCÊr¾~„2¯â8­Ä5c~kñ=°5&Ù]Ì4rdˆžÆÔXýXØÓÊ"V'¥Ãùñ“ÞVY#‰:+!-¦º MÍåïî§$M.OÅ7aÝ3ûšJQ‘­IÙb(“ԏ£P:ønü_g6¼‹ÈïSƒ²'½ŠVèOO<.ê‰Ú;¤@nqß×·ü2ShԗQDÞÅh9‰¢°jOa¾KéõbRɶ6¶mÌ>èDm!¥=âF€œÎŠŠ¬_'øšfª8äÙ=ëj׌¼26‚)ÝËH"s«/—–ѪýÛ2Jø	ÑpQ£ZT«Z11ŽÕQ ëԟÚqéŒRG&ÏÿÓõN0míӇ Í8J{sJÓS2„Z[Nî÷²[M¤A&öþxùQW‚R¿OÆÕ«)^iaU6ÊÓN¥¶Ø®§£6ÜrSíW‘×f>e˜ràâêÎí¿HŠ½à0]?hÇ¢ðB³Ö|5—YÊøJ¥[E?M«wØC †á€9ðÓiw©¼¸ùZ²NWóý§¥DxÌ3m¶’‚ib­UàG澍²Uwðôf]šzw~ÈT¦rš¶CNŒÑ¤«AO!gYvIÞ[Q®Õ>F×á–s”ü•xg6›3É%5·$´$1êö¬È±ÄLÞ1«.ª¾]Û|ßo¥©Q”SV¿ä4çËF{Éeå.ajT4ÝQK3˜žBåP¨ÍS¹—øqÙ(¼{—$w'nÝ2¬q[fC<!ªƒsk)=…¶Ft×ðáÛO©è–¬R¨ÜPÿÿÚ%Y3H¡(eµvÁQ»˜ï¶(uEWiùÊÎØé(¹`硯î³];&ùwe›Sy#µ<Qi*<ɪ©3jš/nælk‘RW–ršš´pZxrVV²·(6±)gÛ¾-µ”þoˍ§ÐŪ¼IKøÿIœ¦¦Ne/bv¡}f~UYWžlRïÚçró?·ÍýÙ9Ò2MçׄªedSÞ°‚&•ŸB±3E4zJ!v*§O‰ßµ±å•Èïä°8~–ËáX Ë-PÇ÷H¥Ý+C­¸€mc·þ–o·U¢v§VFx‹$Ë­efù…|¤B[”k ÞuяÍTÐy¿êǪó8ISÁŽâÍqä†PCH±Å¨ èQæݨèÞoOß҉³J¬ô¦q©Ó«;Ñ®òU45ä¨íÿ¶é–qmá-h3{“ÚÊâ]ÒÜUG±@tlÊtdïÛõ|âQò$¹—ÙôrCï9fo2-’€ÀâñZ÷9Y²…$˜FÚ¤í©ÕÏ­kéùßgkuÔö„£ŽYÆvòYs槆¬S9§"ÊlZGIfIoxR­¬zɯP»·/Óáó!¦å+|žçIôøžœ^ä—Ý’¶YDC¹¥y‡^h×µ[Nù[o—»ÿq÷!ª¸ëř­‡iD©nœ_FbÛ	@çj'O†Ê|êØéIašryì„f0V(Mê<Èí%Bök²©RäHTËõIéõ/ßµð/M8¼<œ2Ž!¸‚Æ]w*–óHVÅkÇÂ,£I7GNƒrùüݸvoÈôj{,öFJå'Þûïö³›y»·‰c³R…$äÍ_fç܈½«—Í©îþ{pyd©Ô¬¯øùo[§%«†[Jb^D–iÐC4%â<¸û¾!%MF»7ú†lŽ·_(Bí«,¤‚AKG;¥Ýçüݸè“Nì¹j%§µ7ü‡ˆiäóK•Rµ‰g“l6ªìNØb|ÍãûŸfn|ÙÍÊ<(ÿìÚÖah؎ÔÕs¡WbšêwWpçv×±”T[ww«ê¹VLe+ì§G!ΑcÌÇ»OQLlªËï¾Å;¿/›x¸5è¹;tŸíf–kŸIš«NªSU&Y×hړyõT^íÃÿ’‚CÞÏ»c´yœeök¼+ZíxÑÂȍ]S&›‹,€v•Q·ÍݎjºpV¥Þ{ÂlŽÖk`‚ìS5‡dQÁµcWu$<‘È—pîÛõãe#VšJîÆA)‹5¯b)çiĈâS—ÔûFª¿F‹·]ÑÁ(ù’ÖöCÆ9a%¤!2÷Ï°îÕ¹e‚1ëäÐc¢VrnŒÑö/íB¶X?W¢Ê^7Ô± «în»:u'A§Rzœb@íÿÕõN0[ùeè«nç	©˜ªá[êÀ®áò8R¾Ö8ڄ÷2C$fçY³)¬ˆ‡YCØmg™ŽÝ‘Ç]R(¿{n#Žx:9YÉ}«_–§¸›kZËD±*Î¥dNÄÛ)²¸o>"ZH¨É|I™Z£8áú,üƈEa†®yWRÝ»WFmÞ¬TcÔÉHŒKƾ’פò«W:‘0rT¯/©¾Ÿ/ßÓmœì˜ð¯´Ìã(¢Ô/eæä7v‰eå·E=àªÉ¬dê7.߯µY¹üǸ³¨,Þ¿Äv2ðÑÕF’¾i)]ÊÑÀaËBeÚ½‹¹·nþÖ¢uƒ"7ð¢äO1‰êÛ/¥sڍ“È6Š§s#°Ø¬¾¿69ɶ²u„«+‘]»y$?•M1v݂þíye<Úr,›LâIuEÓbiûؗóGhkJꔣéðó5¼ÏôŒ¶O¼æ5%@iª
  • seba-albertus-8
  • seba-albertus-9
  • seba-albertus-5

Au XVIIIe siècle, l’histoire naturelle est une science associée à la collection, elle est très fortement liée à la mode des cabinets de curiosités. Espaces de mises en scène étudiées de la nature, ces cabinets de curiosité sont à l’origine des premiers musées naturalistes du XIXe siècle. L’un des plus célèbres, celui d’Albertus Seba, fait l’objet d’un catalogue descriptif, le Thésaurus, qui connait un grand succès car il comporte 400 planches de gravures qui présentent les spécimens de cette collection.

seba-albertus-1

Page de titre de l’exemplaire de Coquebert de Montbret. Seba Cabinet texte T.1&2 Cote BU 1051

Ce Thésaurus fait l’objet d’un travail de réinterprétation par deux naturalistes amateurs de la fin du XVIIIe siècle, faisant partie de la famille des Coquebert de Montbret. L’ouvrage de la bibliothèque universitaire Lyon1, comporte 13 volumes, il consiste au découpage des figures de Seba, puis à leur collage et coloriage dans ces volumes. Ce travail extrêmement long est effectué par Antoine-Jean Coquebert de Montbret (1753-1825), naturaliste amateur proche de Lamarck, Latreille et Cuvier. Après sa mort ce travail et poursuivit par un second auteur, probablement son neveu Eugène Coquebert de Montbret, qui lègue par la suite son importante bibliothèque à la ville de Rouen.

seba-albertus-2

Concordance du nom des oiseaux. Exemplaire de Coquebert de Montbret. Seba Pl. enluminées, vol. oiseaux et poissons. Cote 1051

 

 

Pour mieux comprendre la construction de cet ouvrage des Coquebert de Montbret, une étude comparative avec l’ouvrage de Seba a été réalisée sur le volume comportant les oiseaux et les poissons. Dès l’introduction A. J Coquebert de Montbret explicite son classement alphabétique des planches de Seba, et réalise une concordance des noms de ces spécimens sous forme de tableau.

 

 

 

 

 

 

La plupart des oiseaux du Thesaurus de Seba proviennent d’Amérique (du Nord et du Sud), d’autres d’Orient et d’Asie et quelques-uns des îles tropicales. Soixante-dix-neuf espèces se trouvent dans le Tome 1 de Seba, les 17 autres dans le second volume ou ils servent surtout de décor pour la mise en scène des serpents. Tous ces oiseaux font l’objet de commentaires de Coquebert de Montbret sur leurs couleurs et leurs noms mais comportent aussi parfois des comparaisons avec des recherches d’autres naturalistes célèbres de l’époque comme Buffon.

seba-albertus-3

Pl. 60 fig.5. Merle du Mexique. Exemplaire de Coquebert de Montbret. Seba Pl. enluminées, vol. oiseaux et poissons. Cote 1051

Le Troisième volume du Thesaurus de Seba présente 137 poissons, la plupart viennent d’eaux peu profondes de 0 à 20 m d’Amérique du Sud, 15 sont d’eau douce, les autres d’eau marine ou saumâtre des embouchures de fleuves. Ils représentent 88 espèces distinctes de poissons subtropicaux. Contrairement aux oiseaux, Coquebert de Montbret ne les colorie pas ou très peu (vert-brunâtre), manquant d’informations ou d’intérêt pour l’ichtyologie ?

dê7.߯µY¹üǸ³¨,Þ¿Äv2ðÑÕF’¾i)]ÊÑÀaËBeÚ½‹¹·nþÖ¢uƒ"7ð¢äO1‰êÛ/¥sڍ“È6Š§s#°Ø¬¾¿69ɶ²u„«+‘]»y$?•M1v݂þíye<Úr,›LâIuEÓbiûؗóGhkJꔣéðó5¼ÏôŒ¶O¼æ5%@iª

Poisson dit Porc-épi. Exemplaire de Coquebert de Montbret. Seba Pl. enluminées, vol. oiseaux et poissons. Cote 1051

 

seba-albertus-9

Eturgeon. Exemplaire de Coquebert de Montbret. Seba Pl. enluminées, vol. oiseaux et poissons. Cote 1051

Cette étude sur le travail de réinterprétation des Coquebert de Montbret permet de mieux comprendre les évolutions qui ont eu lieu dans le domaine des sciences naturelles à la fin du XVIIIe siècle. La représentation artistique de la nature qui prévaut dans les cabinets de curiosité avec Seba cède la place à une volonté de classification plus scientifique (Linnéenne).

L’étude de l’exemplaire de la BU Lyon1 est un excellent exemple des pratiques de l’ ouvrage de science au siècle des Lumières : c’est un objet de travail, d’étude, que l’on peut s’approprier, découper, commenter, et réorganiser il n’est plus un objet sacré, inclus dans une bibliothèque de prestige et sorti seulement à de rares occasions.

Billet rédigé par Camille Jeannin

Sources:

Coquebert de Montbret, Antoine Jean, Locupletissimi rerum naturalium thesauri accurate description et iconibus artificiossimus expression per universam physics historiam d’Albert Seba, 13 volumes, [1825-1827].

Seba, Albert. Cabinet of natural curiosities based on the copy in the Koninklijke bibliotheek, The Hague : « Locupletissimi rerum naturalium thesauri », 1734-1765. Köln: Taschen, 2011.

Bibliographie :

Chansigaud, Valérie. Histoire de l’illustration naturaliste. Paris : Delachaux et Niestlé, 2009.

Jeanblanc, Helga (dir.). Sciences du vivant et représentations en Europe, XVIIIe-XXe siècle. Montpellier : Presses universitaires de la Méditerranée, 2011.

Jeannin, Camille. Le Thesaurus du cabinet d’Albertus Seba interprété par Antoine-Jean Coquebert de Montbret. Lyon :, Enssib Mémoire de master, 2016. Disponible en ligne [consulté en le 6 février2017]

Mazliak, Paul. La biologie au siècle des Lumières. Paris : Vuibert, 2006.

Laboulais-Lesage, Isabelle. « L’itinéraire d’un grand commis de l’Etat : Coquebert de Montbret (1755-1831) » in Annales historiques de la Révolution française. 1998, n°312, p. 337-346. Disponible en ligne [consulté en le 6 février2017].

Rapatel, Livia. Le Cabinet d’Albert Seba interprété par Antoine Jean Coquebert de Montbret. Blog Interfaces, 2015. Disponible en ligne [consulté en le 6 février2017]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *