Les ouvrages de Jacques Pierre Pointe dans les collections de la BU Lyon1

  • Pointe (1)
  • Pointe (7)
  • Pointe (3)
  • Pointe (12)
  • Bauderon
  • neuville
  • Pointe (15)
  • Pointe (5)
  • Pointe (13)
  • Pointe (6)
  • Perisse
  • Pointe (2)
  • Pointe (8)
  • ex libris

Après avoir évoqué l’apport de Jean-Louis Brachet aux collections de la bibliothèque universitaire, nous consacrons ce billet aux ouvrages ayant appartenu à Jacques Pierre Pointe présents dans les fonds patrimoniaux de la BU.

Pointe (15)

Jacques Pierre Pointe (1787-1860)

Jacques Pierre Pointe est né à Lyon le 1er septembre 1787. Sur les conseils de Marc Antoine Petit1 qui fut l’élève de son père Honoré-Joseph Pointe, membre du Collège des Chirurgiens de Lyon,  il part étudier la médecine à Paris en 1807. Il passe le concours pour l’internat en 1809 et soutient sa thèse de doctorat qui a pour titre, Des fistules en général en 1812. Contraint de revenir à Lyon pour s’occuper de sa mère, il devient en 1817 médecin de l’Hôtel-Dieu. Il sera ensuite nommé Professeur suppléant de Clinique interne puis Professeur titulaire de la chaire à l’École secondaire de Médecine de 1830 à 1841 et à l’École préparatoire de Médecine et de Pharmacie de 1841 à 1854. Pointe a beaucoup œuvré pour la transformation l’École préparatoire en faculté. Homme de lettres et historien de la médecine il a constitué une importante collection d’ouvrages sur les sciences médicales. Parmi les livres qu’il a réunis figurent des documents exceptionnels, on peut ainsi citer :

Pour le XVIème siècle :
Riolan, Jean. Universae medicinae compendia. Paris: Plantin, 1598. Cote 36141

Pointe (7)

Page de titre

 

 

La page de titre de l’ouvrage comporte des annotations manuscrites avec indication du propriétaire précèdent qui l’aurait reçu en don en  « july.13.1610 ».
 

 

 

 

 

 

Paracelse. Archidoxorum, seu de secretis naturae mysteriis, libri decem. Bâle : Pierre Pernam, 1582. Cote 37171

Pointe (12)Il s’agit d’un ouvrage apocryphe (Paracelse est mort en 1541) peut-être écrit par un discipline de Paracelse. Sur la page de titre figure un nom biffé à l’encre, il s’agit probablement de la marque d’appartenance du précédent possesseur. Pour indiquer que l’ouvrage lui appartient, Pointe inscrit son nom à l’encre sur la page de garde : «  Pointe Jacques P » et appose sur  le contreplat supérieur du livre une vignette lithographiée, un ex-libris comportant des armoiries et ses initiales . Il dote le livre d’une nouvelle reliure et fait inscrire au centre du plat ses initiales « J.P.Pointe D.M » (Jacques Pierre Pointe Docteur en Médecine).

 

 

Pour le XVIIème siècle :

La Pharmacopoea Schrödero-Hoffmanniana illustrata et aucta, publiée à Genève par Samuel de Tournes en 1687

Pointe (1)

Page de titre

L’Alchymia Andreae Libavii, publié à Francfort en 1606.

Pointe (3)

Page de titre

 

 

On retrouve sur ce livre l’ex-libris lithographié apposé sur la feuille de garde du contre-plat supérieur, le nom inscrit à l’encre noire sur la page de titre et la date d’entrée du livre dans la bibliothèque du médecin « 1850 ».

 

 

 

 

 

 

 

 

La Pharmacopée de Bauderon publiée à Lyon chez Antoine Molin en 1681 (cote 37009), présente outre les mentions d’appartenance à Jacques Pierre Pointe, l’indication manuscrite du précédent possesseur Ayné de Neuville propriétaire du livre depuis l’année 1750. Il s’agit probablement de l’illustre famille lyonnaise de Neuville de Villeroy.

 

Bauderon

 

neuville

 

 

 

 

 

 

Pour le XVIIIème siècle :

Chirurgia repurgata de Jean de Gorter, publié à Leyde en 1742 (cote 35853).

Pointe (5)

Pointe (13)

 

 

Il comporte comme ex-libris, la vignette et le nom manuscrit avec mention de la date d’acquisition du livre « 1838 ».

 

 

 

 

Traité complet de chirurgie de Guillaume Mauquest de La Motte, publié à Paris chez D’Houry en 1771 (cote 37083).

Pointe (6)

Perisse

 

Au-dessus de l’ex libris figure une étiquette indiquant que l’ouvrage provient du catalogue des Frères Périsse, imprimeurs-libraires à Lyon de 1760 à 1868.

 

 

 

 

Les marques d’appartenance

Comme le montrent les exemples présentés ci-dessus les ouvrages de la bibliothèque de Jacques Pierre Pointe ont deux formes d’ex-libris :

 

  • la vignette lithographiée comportant les armoiries et les initiales: « JPP » collée sur la feuille de garde du contre-plat supérieur.
  • L’inscription à l’encre noire du nom « Pointe » avec parfois l’ajout des initiales et des précisions sur la qualité comme «Pointe professeur de clinique médicale » que l’on trouve dans les Œuvres posthumes de Claude Pouteau. La date d’achat du livre figure souvent à la suite de la signature.

 

ex libris

Pouteau, Claude. Œuvres posthumes. Impr de PH.D. Pierre, 1783. Cote 35882

 

 

 

 

 

Certains ouvrages de la collection présentent aussi des marques de provenance externes (super-libris). Jacques Pierre Pointe les a fait relier et a fait graver au centre des plats ses chiffres dorés: « J.P.Pointe D.M » (Jacques Pierre Pointe Docteur en Médecine).

Pointe (2)

Article rédigé par Livia Rapatel

Bibliographie:

Bourland-Lusterbourg, Jean-Pierre. Notice biographique sur Jacques-Pierre Pointe. Lyon: impr. de A. Vingtrinier, 1861. Disponible en ligne [consulté le 8 mai 2016]

Guiart, Jules. L’école médicale lyonnaise. Paris : Masson, 1941.

Laroche, Jean- Paul. Une source peu connue de l’histoire de la médecine: les 3088 ouvrages médicaux du XVIIème siècle conservés dans les bibliothèques de Lyon. Thèse de médecine Lyon1, 1987.

Rapatel, Livia. «A la découverte des donateurs des collections de la BU Lyon1 : le don Brachet». Blog Interfaces, 2016 Disponible en ligne [consulté le 10 mai 2016]

Valligny, Anne-Claire. Les collections de la bibliothèque universitaire de Lyon des origines à 1914. Lyon : Enssib, Mémoire d’étude, 2011.

 

  1. Marc-Antoine Petit (17661811), fut le premier à occuper le poste de chirurgien-major de l’Hôtel-Dieu de Lyon ; il est l’initiateur de l’enseignement médico-chirurgical de Lyon, qui aboutira en 1821, à la création de l’École secondaire de Médecine []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *