Louis XV enfant, imprimeur et géographe

photo_1_pagedetitre_2RB-1099

Cote : 2RB 1099

La Bibliothèque Diderot de Lyon possède un exemplaire du bel ouvrage de géographie rédigé, composé et imprimé par Louis XV, alors âgé de 8 ans, en 1718.

Une éducation soignée

Comme c’est toujours le cas pour un futur roi, et malgré le contexte complexe de l’enfance de Louis XV, l’éducation de celui-ci a fait l’objet de tous les soins : italien, latin, instruction religieuse, géométrie, mathématiques,  dessin,  histoire, géographie sont les matières principales qui lui ont été enseignées dès son plus jeune âge.

Afin que cet enseignement ne restât pas seulement théorique, une petite imprimerie fut installée au Palais des Tuileries : le roi pouvait ainsi s’exercer manuellement et s’amuser tout en apprenant. Jacques Collombat (1668-1744), imprimeur parisien de renom, assumait la charge d’imprimeur du Cabinet du Roi. Le précepteur du jeune roi, M. de Fréjus, futur cardinal de Fleury, l’engagea, parmi d’autres travaux, à rédiger ce livre de géographie.

photo_2_achevedimprimer

Achevé d’imprimer

photo_3_achevedimprimer

Achevé d’imprimer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il en a été tiré 50 exemplaires ; il s’en trouve quelques-uns dans les bibliothèques françaises et régulièrement en salle des ventes.

Un résumé de leçons de géographie

L’ouvrage est un in -4° de 82 pages (72 paginées et 10 pages liminaires) ; il comprend 2 parties : les rivières de France, imprimée en juin 1718, puis les rivières du reste de l’Europe (Allemagne, Espagne, Angleterre, Pologne, Moscovie, Italie), imprimée en septembre 1718.

Le texte en est simple : c’est un résumé des leçons que Louis XV avait pu recevoir de Guillaume Delisle (1675-1726), son professeur de géographie devenu premier géographe du roi. Très tôt, Louis XV a conçu un intérêt fort pour la géographie et la cartographie ; il eut pour professeurs les meilleurs de son temps et conserva toute sa vie un penchant pour ces disciplines.

Quelques éléments de décoration

L’ouvrage est joliment imprimé ; il ne comporte pas d’illustrations, si l’on excepte les culs de lampe et les bandeaux, signés d’un P. pour Papillon,  qui relèvent davantage de la décoration que de l’illustration.

photo_4

Lettrines et ornements de J.-Baptiste Michel Papillon

 

 

 

 

 

 

 

 

photo_5_portraitLouisXV

Frontispice gravé par Audran

Un frontispice gravé par Audran avec l’enfant-roi en médaillon fait face à la page de titre mais il ne fut pas imprimé par Louis XV.

 

 

 

 

 

 

Une reliure signée Gruel

L’exemplaire de la BDL possède une jolie reliure XIXe signée Gruel en maroquin brun ; les chants intérieurs sont estampés à froid de décorations en arabesques et les gardes en papier peigné sont doublées. Une coiffe soignée de trois couleurs de fil, des tranches dorées et un signet en soie bleue contribuent à faire de cet ouvrage un beau livre.

photo_6

Reliure signée Gruel

 

Billet rédigé par Claire Giordanengo

Bibliographie

  • Antoine, Michel. Louis XV. Paris : Fayard, 1989. Cote : 944.034 ANT
  • Hours, Bernard. Louis XV : un portrait. Toulouse : Privat, 2009. Cote : 944.034 HOU
  • Venturino, Diego (dir.). « L’éducation de Louis XV ». Histoire de l’éducation, n° 132, oct-dec 2011. Cote : P 5359. Disponible en ligne [consulté le 12 février 2015]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *