La Dianyologie ou Tableau philosophique de l’entendement : un titre étrange pour un ouvrage atypique

Entré en 1903 dans le fonds ancien de l’Université de Lyon, l’ouvrage du prince Alexandre Mikhaïlovitch Biéloselskii-Biéloserskii (1757-1809) intitulé La Dianyologie date de 1790. Imprimé à Dresde chez C. C. Meinhold, il est relativement rare puisque les catalogues collectifs n’en recensent que trois en France,  dont l’exemplaire de la BDL. Un ex-dono autographe, adressé à une comtesse, et une reliure soignée d’époque en complètent l’intérêt.

 

 

Cet ouvrage entre dans le fonds ancien de l’université lyonnaise au  tout début du XXe siècle, avec la donation Autonne, professeur qui enseigne alors les mathématiques à la Faculté des sciences de la toute jeune Université de Lyon. On dénombre dans ce don soixante titres de la  fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe. Onze titres ont trait à l’histoire de la Russie dont la Dianyologie.

 

 

 

Gentilhomme russe du XVIIIe siècle, diplomate sous le règne de Catherine II dont il se fait rapidement remarquer, le prince Biéloselskii est un homme cultivé, épris d’art, de littérature et philosophie, tous domaines dans lesquels il s’illustrera par ses écrits en français, langue dans laquelle il s’exprime avec aisance. Il correspond avec Voltaire, Rousseau, Grétry. C’est donc un personnage emblématique du prestige qu’exercent dans cette seconde moitié du XVIIIe siècle la pensée des encyclopédistes et la littérature française sur une partie de l’intelligentsia russe. En 1789, il fait paraître en français à Paris trois épîtres intitulées Poésies françaises d’un prince étranger ; en 1790 paraît La Dianyologie ou Traité philosophique de l’entendement. D’après ses contemporains, ses dons de moraliste et de politique s’y affirment davantage que ses dons de philosophe. En quoi consiste l’ouvrage exactement ?

 

Le terme Dianyologie a déjà de quoi surprendre. D’après André Mazon, il s’agit « d’un titre grec muni d’une finale française : Dianyologie, d’après le grec [… ] -j’achève, je mène à terme- (notamment : un parcours, un voyage), c’est-à-dire science des parcours, des zones, des sphères de l’entendement ».

 

L’ouvrage s’ouvre ainsi sur une première section intitulée « Des préliminaires » offrant des maximes à la manière de La Rochefoucauld dont Biéloselskii s’inspire, nous dit-il dans l’introduction. Posées en postulat au début de l’ouvrage, elles traitent pour la plupart de l’inégalité entre les hommes.

 

 

 

 

 

Ainsi d’aphorismes en aphorismes va s’élaborer peu à peu sur neuf sections une doctrine des « Sphères de l’entendement » concrétisée à la fin de sa démonstration dans deux tableaux insolites. 

 

 

 

 

Biéloselskii divise l’intelligence en cinq sphères séparées par des zones intermédiaires infranchissables. L’inertie règne au centre du cercle, c’est le vague de l’intelligence non organisée, à l’état brut. Puis par cercles successifs l’entendement humain passe de la bêtise à l’esprit.

Biéloselskii recense successivement :

  • La sphère de bêtise : c’est en principe le domaine des animaux
  • La sphère de simplicité « où se trouvent l’intuition et le bon- sens »
  • La sphère de raison « barrière inexpugnable entre l’âme des hommes et l’âme des bêtes »
  • La sphère de perspicacité ou de transcendance : proche de « l’esprit géométrique », « ceux qui ont de l’ordre, de la netteté, de la précision, de l’exactitude dans leurs idées »
  • Enfin la sphère de l’Esprit « qui est l’apogée de l’entendement » ; en elle se retrouvent « le bon sens, le discernement, la justesse, le talent, le goût, le génie ».

TableauBToutefois  « des espaces d’erreur, de folie et de sottise » séparent chacune des zones de l’entendement : cela signifie qu’il n’est pas possible de sortir de sa « sphère natale » sans subir de graves préjudices personnels. En revanche, chacun peut développer ses connaissances et s’enrichir avec profit à l’intérieur de sa propre sphère.
Cette classification de l’intelligence n’est pas passée inaperçue en son temps, elle aurait séduit Kant et Casanova. De nos jours la consultation du web est éloquente : beaucoup de références récentes citées dans la bibliographie prouvent un intérêt encore actuel pour le traité du prince Biéloselskii.
Le premier tableau reproduit ci-après illustre de manière géométrique l’exposé précédent.

Ce deuxième tableau  paraît  bien arbitraire dans le choix des personnages qui illustrent les différentes sphères établies par Biéloselskii. Si Michel-Ange, en tant qu’artiste, est bien placé dans la sphère de l’esprit avec une double mention de génie à l’égal de Shakespeare, Albert Dürer n’a droit qu’à la sphère de simplicité ! En tant que politique, Richelieu est situé dans la sphère de l’esprit tandis que Mazarin évolue dans la sphère de raison. Dante évolue dans la sphère de la perspicacité, il eût été mieux placé dans celle de l’esprit !
Enfin sont marqués « d’une, de deux, ou de trois étoiles, ceux qui se sont, plus ou moins souvent, échappés de leur sphère ; ce qui est toujours une erreur, une folie, ou une sottise ».

En plein essor de l’encyclopédisme et des idées nouvelles promues par la Révolution française, le prince Alexandre Mikhaïlovitch Biéloselskii-Biéloserskii ne semble pas croire à la possibilité d’échapper à sa condition ni de développer son esprit enfermé dans des catégories hiérarchiques. Sa pensée, si originale et attrayante soit-elle de prime abord, est celle d’un homme du passé.

 Billet rédigé par Martine Stremsdoerfer

Bibliographie :

Besançon, Alain. «Un néo-clasique russe : à propos de trois lettres du prince Alexandre Beloselski», Revue des études slaves, t. 42, fascicule 1-4, 1963, p. 83-95

Mazon, André. Deux Russes écrivant français. Paris : Didier, 1964. Cote magasin 11 : 148228 et magasin 6 : FSJ 887 BEL MAZ

La Russie et le monde francophone, Ottawa, Groupe de recherche en études slaves de l’Université d’Ottawa, 2007, p. 205-219

Ferrari, Jean. «La bibliothèque de Kant et les sources françaises de sa philosophie», Les études philosophiques, n° 4, octobre 2010, p. 477-482

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *