Les élèves lyonnais de Claude Bernard dans la collection du laboratoire de physiologie

Claude Bernard suite (5)

Don du laboratoire de physiologie

Dans le contexte de la réhabilitation du domaine de Rockefeller, le laboratoire de physiologie a proposé à la bibliothèque universitaire de Santé le don d’une partie de sa bibliothèque scientifique, et notamment des livres anciens. Les grands représentants de la physiologie moderne des XIXe et XXe siècles y figurent comme Claude Bernard, Jean-Martin Charcot, Alfred Vulpian, John Newport Langley, Walter Bradford Cannon, Ivan Pavlov et Elie de Cyon. L’ouvrage le plus ancien, relié en veau raciné, est le Traité de chimie de Thénard datant de 1821. En outre, ce don est constitué d’archives du Professeur Cier, de tirés à part, de titres et travaux, et d’ouvrages, en partie issus de la collection AGARD (Advisory Group for Aerospace Research and Development), une organisation de recherche aérospatiale liée à l’OTAN. Ces documents étaient jusqu’alors conservés dans cette bibliothèque qui a appartenu successivement aux titulaires de la chaire de physiologie à l’Université. Parmi les livres anciens, la plupart portent la marque manuscrite de leurs possesseurs tels que Jean-Pierre Morat, Maurice Doyon mais aussi Albert Dastre et Paul Bert. Certains ont appartenu au Professeur Jean-François Cier, doyen de la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie en 1963.

La création de la chaire de physiologie à Lyon

Claude Bernard suite (2)

Vestibule de la Faculté de Médecine.
Eurhard, Auguste. L’Université de Lyon. Lyon: A. Rey, Imprimeur-éditeur de l’Université, 1919

La chaire de physiologie lyonnaise fut créée lors de l’inauguration de la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie le 21 novembre 1877. La Faculté du Quai de la Vitriolerie remplaça alors l’École Préparatoire de Médecine et de Pharmacie située rue de la Barre. Les premiers titulaires des vingt-cinq chaires magistrales lyonnaises étaient pour une grande part d’anciens collaborateurs ou élèves de Claude Bernard ; aussi la chaire de physiologie fut-elle confiée à ses anciens préparateurs, dont les ouvrages sont réunis dans la collection de la bibliothèque du laboratoire.

Les ouvrages des élèves de Claude Bernard titulaires de la chaire de physiologie

Pierre Benoît Picard (1844-1885)

Pierre Benoît Picard se vit confier la chaire de physiologie dès sa création. Originaire de Saint-Julien dans le Beaujolais comme son maître, il débuta sa carrière de physiologiste à Paris après y avoir soutenu sa thèse en 1871. Puis il devint le préparateur de Claude Bernard au Collège de France. Dans l’esprit expérimental de son maître, ses travaux portent sur les fonctions de la rate dans l’hématopoïèse, c’est-à-dire la production et le renouvellement des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes par l’organisme, ainsi que sur les fonctions du foie et de l’urée. Nommé chargé du cours de physiologie à Lyon, puis professeur, il semblait destiné à succéder à Claude Bernard au Collège de France, mais atteint de maladie, il dut quitter sa chaire en 1882. L’œuvre de Picard est peu connue, toutefois la bibliothèque conserve sa thèse portant sur les caractères du crâne de l’homme et de la grenouille.

Claude Bernard suite (3)

Picard, Pierre-Benoist. Sur quelques caractères du crane considérés chez l’homme et la grenouille. Paris : A. Parent, Imprimeur de la Faculté de Médecine, 1871. Cote 137047/1871/8

 

Jean-Pierre Morat (1846-1920)

Claude Bernard suite (4)

Fig. p.121.
Dastre, Albert ; MORAT, Jean-Pierre. Recherches expérimentales sur le système nerveux vaso-moteur. Paris : G. Masson, 1884

Jean-Pierre Morat, qui avait fait ses études de médecine puis son internat à Lyon, quitta ses fonctions de chargé du cours de physiologie à Lille pour succéder à Picard. Préparateur de Claude Bernard en 1871, il se lia d’amitié avec Albert Dastre (1844-1917), proche collaborateur de son maître. Dastre et Morat menèrent des travaux communs sur le système nerveux vaso-moteur qu’ils publièrent  en 1881 sous le titre Recherche expérimentale sur le système nerveux vaso-moteur. Dans cet ouvrage, plusieurs mémoires font état de leurs recherches sur l’innervation des vaisseaux cutanés, la fonction vaso-dilatatrice du nerf grand sympathique et l’influence du sang asphyxique sur la circulation, en s’appuyant notamment sur les exemples de l’oreille externe et du membre inférieur. Les auteurs renouvellent les recherches bernardiennes. Ils esquissent le trajet de l’influx nerveux normal dans le système vaso-dilatateur, révélant ainsi la convergence des différents rameaux de communication nerveuse.

Maurice Doyon (1863-1934)

Maurice Doyon, qui succède à Morat en 1893, resta lui aussi fidèle au legs scientifique de Claude Bernard en examinant les facteurs anticoagulants d’origine hépatique. Son ouvrage Travaux de physiologie 1890-1899, réunissant des articles tirés à part, retrace dix ans de travaux dans les laboratoires de ses collègues Saturnin Arloing (1846-1911) et Jean-Pierre Morat à Lyon. Arloing était depuis 1883 titulaire de la chaire de physiologie générale et comparée créée par Paul Bert à la Faculté des Sciences de Lyon. Doyon y consigne notamment ses études sur l’action élective des substances toxiques (comme le curare) sur les nerfs et les muscles.

Claude Bernard suite (8)

Pièces anatomiques.
Doyon, Maurice. Travaux de physiologie : 1890-1899, [S.l.n.d.]

La coopération du maître et de l’élève

De 1904 à 1918, la connivence intellectuelle de Morat et de Doyon donna naissance à un important Traité de physiologie en cinq volumes. L’ouvrage traite des différentes fonctions de l’organisme dont l’unité est soulignée depuis Claude Bernard : les fonctions élémentaires, les fonctions d’innervation, les fonctions de circulation et calorification, les fonctions d’excrétion et d’absorption, enfin les fonctions de relation et de reproduction. Le traité est abondamment illustré par des schémas, des diagrammes et des dessins qui accompagnent et explicitent l’exposé scientifique.

Claude Bernard suite (6)

Electromètre capillaire de Lippmann.
Morat, Jean-Pierre ; Doyon, Maurice. Traité de physiologie, T.2. Paris : Masson et Cie, 1902

Claude Bernard suite (7)

Electrodes .
Morat, Jean-Pierre ; Doyon, Maurice. Traité de physiologie, T.2. Paris : Masson et Cie, 1902

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les élèves de Claude Bernard titulaires de la chaire de physiologie lyonnaise et directeurs du laboratoire restèrent fidèles aux enseignements du maître, tout en promouvant la physiologie lyonnaise de manière personnelle et créative. Les derniers directeurs du laboratoire de physiologie dans le courant du XXe siècle, les Professeurs Henri Hermann en 1933, puis Jean-François Cier en 1963, entretinrent cet héritage.

 Billet rédigé par Livia Rapatel

Sources :

Dastre, Albert, Morat, Jean-Pierre. Recherches expérimentales sur le système nerveux vaso-moteur. Paris : G. Masson, 1884

Doyon, Maurice, Travaux de physiologie 1890-189. [S.l.n.d.]

Ehrard, Auguste. L’Université de Lyon. Lyon : A. Rey, Imprimeur-éditeur de l’Université, 1919

Morat, Jean-Pierre, Doyon, Maurice. Traité de physiologie. T.2. Paris : Masson et Cie, 1902

Picard, Pierre-Benoist. Sur quelques caractères du crane considérés chez l’homme et la grenouille. Paris : A. Parent, Imprimeur de la Faculté de Médecine, 1871

Bibliographie :

Bange, Christian. Elèves et disciples de Claude Bernard à Lyon : la physiologie lyonnaise à la fin du XIXe siècle, Discours de réception à l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, Séance publique du mardi 30 novembre 2010 au Palais Saint-Jean

 Barbara, Jean-Gaël (dir.), Corvol, Pierre (dir.). Les élèves de Claude Bernard : les nouvelles disciplines physiologiques en France au tournant du XXe siècle. Paris : Hermann, 2011

Claude Bernard, d’hier à aujourd’hui / 1813-2013. Blog du bicentenaire de sa naissance. Lyon: Université Lyon1, 2013.

 Bouchet, Alain (dir.). La Médecine à Lyon des origines à nos jours. Paris : Hervas, 1987

Despierres, Gabriel. Histoire de l’enseignement médical à Lyon de l’Antiquité à nos jours. Lyon : Édition A.C.E.M.L, 1984

Guiart, Jules. L’école médicale lyonnaise : catalogue commenté de la Section régionale du Musée historique de la Faculté mixte de médecine et de pharmacie de Lyon. Paris : Masson & cie, 1941

Mornex, René. « Eulogy of  Jean-François Cier (1915-2008) ». Bulletin de l’Académie Nationale de Médecine. 2009, 193, n° 7, p. 1481-1487


Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. LAURIOZ dit :

    Chargé d’une conférence pour l’inauguration du musée rénové de Claude Bernard à St Julien en Beaujolais le 13 juillet,je vous signale mon ouvrage « le maître et l’élève : Claude Bernard et Louis Pasteur » que je peux vous faire parvenir s’il vous interesse.
    C’est une biographie comparative des deux savants du XIX e siècle.
    Visible sur mon site signalé précedemment.

  2. Interfaces/fonds anciens BU Lyon dit :

    J’ai bien pris note de votre proposition et vous ai répondu sur votre messagerie personnelle.
    Bien cordialement

  3. Je crois que mon livre « le maître et l’élève : Claude Bernard et Louis Pasteur » dont les 2000 premiers exemplaires ont été rapidement épuisés est maintenant diffusé en E-Book gratuit sur de nombreux sites (amazone etc…bookelis). Je sais que ma biographie comparative a beaucoup plu au Collège de France (Pr Corvol), à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon(Pr J.Michel) et au Doyen Mornex qui m’a écrit avant son AVC en me disant qu’il l’avait lu durant toute la nuit ! Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *