Collection Paul Bourde 3/3 : histoire d’un imposteur

Le fonds ancien de la BIU Lsh possède les actes du procès d’un faux dauphin. Le 13 août 1792, la famille royale était conduite à la prison du Temple où le dauphin mourra trois ans plus tard, probablement de la tuberculose. Les royalistes affirment aussitôt que le cadavre retrouvé n’est pas celui du fils de Louis XVI. Des imposteurs se manifestent alors comme Mathurin Bruneau.

 

Un rappel de sa vie précède le compte rendu des séances. Né à Vézins en 1784, ce fils de sabotier se fait passer dès 1802 pour le fils d’un baron, et plus tard pour Charles de Navarre. Il réclame alors le trône à Louis XVIII ! Arrêté, jugé,  il est condamné à 3 000 francs d’amende et à cinq ans de prison pour son imposture. Il écope de deux années supplémentaires « à raison de sa conduite pendant les débats, et ses outrages envers le tribunal en séance ». Les pièces du procès sont accompagnées d’un portrait de M. Bruneau (fig. 1), d’une chanson populaire se gaussant de « sa majesté Mathurin » et de lettres. Dans l’une d’elles, le prévenu demande à la duchesse d’Angoulême, sa « sœur » de venir le voir en prison. La bibliothèque possède d’ailleurs un récit de cette dernière dans lequel elle raconte la mort de son « vrai » frère.

Portrait de Mathurin Bruneau. Histoire... et procès complet du faux dauphin : (Mathurin Bruneau...). Paris : Pillet, 1818. Collection Paul Bourde, cote BIU Lsh : 43790

Portrait de Mathurin Bruneau. Histoire… et procès complet du faux dauphin : (Mathurin Bruneau…). Paris : Pillet, 1818. Collection Paul Bourde, cote BIU Lsh : 43790

 

En 2000, l’analyse de l’ADN du cœur de l’enfant mort au Temple a révélé qu’il s’agissait bien du cœur de Louis XVII.

 

Bibliographie :

Marie-Thérèse-Charlotte de France, duchesse d’Angoulême. Récit des événements arrivés au Temple, depuis le 13 août 1792 jusqu’à la mort du Dauphin Louis XVII (par la duchesse d’Angoulême. Publié par Mme de Soucy). Paris : Audot, 1823. Cote BIU Lsh : 43802/X


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *