Collection Paul Bourde 2/3 : Napoléon en campagne

En 1915 entre à la Bibliothèque universitaire de Lyon la Collection Paul Bourde, riche de plus de 1000 documents consacrés à la Révolution française et à l’Empire. L’histoire militaire y occupe une place prépondérante, en particulier celle des batailles napoléoniennes.

Paul Bourde semble avoir voulu rassembler tous les récits et mémoires militaires alors disponibles, qu’il s’agisse de l’armée française ou de ses adversaires anglais, russes, autrichiens… Si ces documents ne peuvent prétendre à l’impartialité ni à la rigueur historique, ils n’en demeurent pas moins des témoignages précieux qui rendent compte, au-delà d’épisodes militaires marquants, des conditions de vie des officiers et soldats de l’époque. La première campagne d’Italie est évoquée à travers les notes du sergent-major Jean-Henri Rattier. D’autres documents concernent la campagne d’Egypte, d’Autriche, de France et de Belgique. Les récits de campagne sont souvent accompagnés de cartes et de plans détaillés qui servaient à la formation des futurs officiers. La carte de la campagne de Paris donne l’évolution des positions de l’armée napoléonienne et de ses adversaires en fonction des dates des batailles indiquées dans la légende (fig. 1). Le plan de la bataille d’Austerlitz donne, en couleur, les positions des Français et des « Austro-Russes » (fig. 2).

Fig. 1 : Carte du théâtre de la campagne de Paris, Giraud, P.F.F.J.. Campagne de Paris en 1814 : précédé d’un coup d’oeil sur celle de 1813… Cote BIU Lsh : 43847/I

Fig. 2 : Bataille d’Austerlitz, Tranchant de Laverne, Léger-Marie-Philippe, relation de la bataille d’Austerlitz… p. 91. Cote BIU Lsh : 080062

 

La BIU Lsh possède des mémoires d’ambassadeurs et de hauts gradés : Souvenirs sur la campagne de 1813 de Bernadotte, roi de Suède, mais aussi de sans grade qui mettent en lumière la vie quotidienne des soldats. Le Journal du canonnier Bricard détaille, presque au jour le jour, neuf années de campagne, de 1793 à 1802. L’artilleur raconte les longues marches, le froid, les massacres mais aussi les jours de permission, sa découverte de Venise… Ces récits nous renseignent aussi sur les lacunes de l’organisation des campagnes (équipements inadaptés : Bricard se plaint des « habits en lambeaux » et des semelles en carton, méconnaissance du terrain…).

Marco de Saint-Hilaire E. Histoire de la campagne de Russie pendant l'année 1812. Paris : E. Penaud, 1846. Cote BIU Lsh : 80042

Marco de Saint-Hilaire E. Histoire de la campagne de Russie pendant l’année 1812. Paris : E. Penaud, 1846. Cote BIU Lsh : 80042

Une majorité de documents porte sur Napoléon un jugement élogieux, proche de l’hagiographie parfois, mais dans la collection figurent aussi des textes très critiques, français et étrangers, les écrits des adversaires de l’armée française : Mémoires d’un grenadier anglais de William Lawrence, comme  de ses alliés : Souvenirs d’un officier danois.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *